Hell City : Victorious

On en parle sans doute pas assez, mais la Belgique regorge également de talents musicaux en tous genres. Ainsi, nous allons donc nous pencher sur le groupe limbourgeois Hell City.

Né en 2007, cette formation s’est notamment fait connaître grâce à des prestations live de haut niveau. On les a ainsi aperçu dans divers festivals de renom tels que le Graspop, le PPM, le Suikerrock ou encore le fameux Metal Female Voices Fest qui rassemble les meilleures chanteuses de Metal.

Et à ce titre, la chanteuse du groupe, Michelle Nivelle, n’a rien à envier aux plus grandes. Sa voix puissante et son assurance sur scène contribuent à la qualité des performances scénique de Hell City mais également à la qualité de Victorious, leur second album qui nous a particulièrement séduit . Aux côtés de Michelle Nivelle, nous retrouvons Vincent Noben, guitariste très talentueux qui, sous ses airs de Steve Vai, nous offre des solos efficaces et techniquement assez poussés. Il est secondé par Joris Jacobien qui assure une très bonne rythmique, Michael Konovaloff à la basse. Enfin, Tommy Goffin  qui assure à la batterie.

Victorious s’inscrit comme une suite logique de Demons to Rest, le premier album du groupe, parut en 2012. On y retrouve une pochette faite d’un décor morbide et un poing triomphant qui donne une lueur d’espoir dans ce monde sombre et désolant. Tout un programme, donc.

Côté musique, on retrouve le style que Hell City affectionne particulièrement. De très bons riffs mélodiques, des solos  ravageurs, une voix qui ne laisse indifférent. On sent de suite que le groupe a beaucoup travaillé sur ces compositions solides et des tempos très bien choisis. Les ambiances sont aussi soignées.

hellpromo

Il suffit de prendre Running in Circles pour se rendre compte de cette facilité évidente qu’a ce groupe à passer de la douceur à la rage avec brio. The Fight est aussi un titre intéressant pour ses suites d’accords diminués. Enfin, Victorious conclu l’album de façon prodigieuse. En bonus, on retrouve Ice Cold Rage en version acoustique très réussie.

Ce deuxième album, produit par Mikey Doling (Soulfly, Channel Zero) et enregistré au Noise Factory de Namur est donc de très bonne facture au niveau du contenu.

Le seul reproche serait plutôt du côté de la production. En effet, le mixage de l’album semble assez approximatif (en particulier sur Lies où la voix ressort beaucoup trop du reste et manque de profondeur. Il faut aussi noter que les cymbales ressortent assez mal et ne renforcent donc pas assez les côtés forts des compositions.)

Malgré cela, saluons ce Victorious qui confirme sans nul doute la valeur ajoutée qu’est Hell City dans notre paysage musical belge.

Pour plus d’infos, allez sur le site du groupe : www.hellcity.be

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.