L’héritage de Shannara – L’intégrale de Terry Brooks

auteur : Terry Brooks
édition : J’ai Lu
sortie : janvier 2017
genre : Fantasy

Un vaste monde, une vaste histoire, une vaste épopée et tous les ingrédients d’un bon récit d’aventure avec des peuples elfes, trolls, nains, humains et démons et surtout des cartes. Car la carte est l’élément typique, voir indispensable, à un bon voyage initiatique de Fantasy. Qu’aurions-nous fait si la Terre du Milieu n’avait pas été cartographiée ? Comment aurions-nous pu suivre les aléas de nos héros ?

En parlant de la Terre du Milieu, à qui a lu la trilogie de J.R.R. Tolkien, il est à parier que parfois il y aura des airs de déjà vu, que certaines situations marquantes du cycle de Shannara sembleront bien familières. Mais la magie opère malgré tout, le récit devient original et les personnages de plus en plus complexes au fur et à mesure de l’avancement de leurs quêtes.

Par Ohmsford  maîtrise la magie et est capable de matérialiser des mots dans l’esprit des gens. Alors qu’il est en train de donner un spectacle avec son frère Coll, des Questeurs, hommes de garde de la Fédération qui s’oppose à la magie, les surprennent et les pourchassent. Au bout de leur course, ils rencontrent Cogline qui va les mener à Allanon, druide mort dont l’esprit réside encore dans le lac d’Hadeshorn. Au lac, les quatre descendants d’Ohmsford, appelés par Cogline : Par, Coll, Wren et Walker Boh, se retrouvent pour recevoir les quêtes qui seront la clé pour sauver le monde des quatre terres du mal noir, les Ombreurs.

La tétralogie L’héritage de Shannara – L’intégrale prend place avant et après toute une série d’autres livres narrant des histoires s’étalant sur des centaines d’années mais suivant, la plupart du temps, les mêmes grandes familles. Et au-delà de l’éternelle lutte du bien contre le mal et du (ou des) héros devant sauver le monde d’un péril imminent, c’est aussi une histoire de choix, de décisions, de doutes sur la destinée et la fatalité, sur le devoir. C’est l’histoire d’un monde où la magie a remplacé la science.

S’apprêtant à souper d’un Seigneur des Anneaux « leader price », le lecteur trouvera finalement un récit de fantasy honnête, sans grandes envolées, mais propice à l’évasion et à l’émotion. Un bel héritage en somme.

Elodie Kempenaer
A propos Elodie Kempenaer 81 Articles
Journaliste