Les trois grognards – Austerlitz sous le soleil

Dessin : Régis Hautière
Scénario : Frédérik Salsedo
Edition : Casterman
Sortie : 16 mai 2018
Genre : Action, aventure, Historique

Avec la trilogie Les trois grognards, le duo Hautière (scénario) et Salsedo (dessin) s’attaque avec humour à la période des guerres napoléoniennes. Débutée en mai 2016, la série éditée chez Casterman s’achève à présent avec l’album Austerlitz sous le soleil.

On y retrouve les trois protagonistes principaux de la série, à savoir, Honoré Dimanche, ayant participé à l’insurrection de Saint-Domingue et qui cherche maintenant à faire échouer les plans de Napoléon, ainsi que Kemeneur et Pépinet, dont les motivations pour intégrer la grande armée sont très différentes. Dans cette épisode, Honoré devra escorter une espionne jusqu’au camp russe pour qu’elle y délivre des informations stratégiques. Malheureusement, pour espérer arriver à ses fins, il devra compter sur la participation de ses deux acolytes habituels, ce qui n’est pas un gage de réussite…

Situé dans la même tradition qu’une série comme les tuniques bleues, les trois grognards est une série humoristique dont le ressort comique est basé sur un duo aux motivations antagonistes. De plus, les traits de caractère de chacun de nos 3 héros ont été également renforcés pour en accentuer le côté comique, sans que l’on tombe dans une histoire caricaturale. Honoré est déterminé et loyal à sa cause, tandis que Kemeneur, est un gros abruti qui n’est doué que pour deux choses : boire et se battre. Il n’a ni convictions politiques, ni valeurs morales. Enfin, Félicien Pépinet est un jeune naïf qui a une vision romantique de la guerre, cherchant les honneurs et la gloire.

Chaque action de l’un sera contrecarré par la maladresse et l’enthousiasme de l’autre partie du duo. Le récit étant basé sur des faits réels, le lecteur ne sera pas surpris par l’épilogue de chaque album de cette trilogie, mais s’amusera néanmoins à découvrir au fil des pages comment nos trois compères se tireront dans les pattes afin de ne jamais changer le cours de l’histoire.

Le but des auteurs avec cette série était de couvrir la période des guerres napoléoniennes tout en y ajoutant une dose d’humour. Le pari est réussi et cette trilogie plaira à un grand nombre. Le ton est moqueur sans tomber dans la caricature, et au fil des albums, on se moque plus de la bêtise humaine que des protagonistes eux-mêmes.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 76 Articles
Journaliste du Suricate Magazine