La femme au tableau, un duo d’acteurs convaincant

(L-R) HELEN MIRREN and RYAN REYNOLDS star in WOMAN IN GOLD

la femme au tableau affiche

La femme au tableau

de Simon Curtis

Drame

Avec Helen Mirren, Ryan Reynolds, Daniel Brühl

Sorti le 15 juillet 2015

Basée sur une histoire vraie, La femme au tableau suit le destin du fameux Portrait d’Adele Bloch-Bauer I de Klimt, pillé par les nazis et vendu à la Galerie autrichienne du Belvédère, et de son légitime propriétaire Maria Altmann (Helen Mirren), une Juive autrichienne réfugiée aux Etats-Unis au début de l’Anschluss. Accompagnée de son avocat Randy Schoenberg (Ryan Reynolds), elle entreprend un procès contre le gouvernement autrichien pour récupérer ce qui lui revient de droit et pour réclamer justice, mais l’Autriche ne compte pas céder cette « Mona Lisa viennoise » sans lutte.

Helen Mirren incarne la vigoureuse octogénaire avec beaucoup de charme et d’humour et Ryan Reynolds est très convaincant dans le rôle du jeune avocat ; cynique au départ, il subit une évolution très intéressante au fil de l’histoire. Leurs caractères diamétralement opposés se complètent étrangement bien. Ils créent une complicité qui les entraîne dans une aventure qui va bouleverser leur quotidien et changer profondément leurs vies.

Malgré la bonne dynamique du duo Reynolds-Mirren et contrairement à la plupart des films de prétoire, La Femme au tableau est assez plat. Les seuls moments dramatiques sont les flashbacks de la jeunesse de Maria (Tatiana Maslany) à Vienne qui parsèment tout le récit. Malheureusement, cette reconstruction du passé est traitée sous forme des vagues souvenirs et laisse un goût de trop peu, son vécu semble pourtant un des éléments clefs dans sa lutte pour le tableau.

Cela dit, le thème de la reconstitution est bien présenté et l’histoire est tellement touchante qu’elle n’a pas besoin d’être réécrite par un scénariste. Le parcours de madame Altmann inspire et devient symbole d’une certaine sorte de justice.

Peut-être l’aspect le plus intéressant du film est la signification que cette quête contre l’usurpation et la bureaucratie a pour les deux personnages. Elle devient en effet un voyage cathartique vers le passé et une redécouverte de leurs racines.

Joanna Loga-Sowinska
A propos Joanna Loga-Sowinska 14 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.