La domination d’Avengers fait réfléchir les législateurs sud-coréens

Ce n’est pas une nouveauté, les films Avengers sont rentables, très rentables. Et le dernier né en date de la famille Marvel pourrait bien exploser les records de ses prédécesseurs au box-office. Et pour cause, Avengers: Infinity War a engrangé plus de 257 millions de dollars sur son premier week-end d’exploitation sur le marché nord-américain, détrônant au passage Star Wars: Le Réveil de la Force et ses 248 millions de dollars. Plus fort encore, le troisième volet d’Avengers a déjà rapporté plus de 725 millions de dollars à travers le monde.

La Corée du Sud et ses cinquante millions de citoyens n’échappent pas à cette hégémonie super-héroïque. De fait, près de cinq millions de Sud-Coréens se sont rendus dans les salles obscures de la péninsule en moins d’une semaine, explosant le record de fréquentation des salles IMAX et 4DX. C’est bien simple, comme le souligne Variety dans un article publié samedi dernier, 85% des écrans du pays du matin calme diffusent le film Avengers: Infinity War, ce qui représente 95% des recettes des exploitants. Juste derrière, à la seconde place, on trouve le documentaire Intention de Kim Ji-yeong relatant le naufrage du Sewol, qui bat lui aussi des records de fréquentation pour un documentaire, mais qui ne représente que 1% des recettes.

Cette situation de marché oligopolistique a fait réagir les législateurs sud-coréens. Inquiets de ce monopole, ceux-ci comptent faire réviser un projet de loi selon lequel un maximum de 40% des créneaux de projection pourront être alloués à un même film. Selon Cho Seung-rae, membre du parti au pouvoir, “des mesures juridiques et institutionnelles semblent aujourd’hui nécessaires”.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 844 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.