« Hier est un autre jour », une affaire sans fin

De Sylvain Meyniac et Jean-François Cros. Mise en scène de Daniel Hanssens. Avec Daniel Hanssens, Pierre Pigeolet, Laure Godisabois, Robert Guilmard, Pierre Poucet et Perrine Delers. Jusqu’au 14 mars 2020 au Centre Culturel d’Uccle et du 24 au 29 mars 2020 au Centre Culturel d’Auderghem.

Pierre Maillard, avocat bougonneur et ambitieux, est sur le point de gagner un beau procès. Mais alors qu’il s’apprête à plaider l’affaire, ses deux associés et sa secrétaire vont tout faire pour lui mettre des bâtons dans les roues. Et lorsqu’un dénommé Michel Verdier vient frapper à la porte de son bureau, la journée de l’avocat va lui paraître bien longue…

Créée en 2013 par Sylvain Meyniac et Jean-François Cros au Théâtre des Bouffes Parisien, Hier est un autre jour est l’une des comédies contemporaines les plus intéressantes à exploiter pour une compagnie théâtrale et les plus agréables à regarder pour un public badin. De fait, la simplicité de l’écriture et des relations entre les personnages permettent à l’assistance de rire de bon coeur sans trop se prendre la tête. Mais il ne faut pas s’y méprendre, si la pièce semble accessible, c’est avant tout grâce à la performance et le choix des acteurs, pour qui l’exercice est périlleux tant il demande maîtrise et justesse.

En allant rechercher ce texte, passé de peu à côté du Molière de la Meilleure Comédie en 2014, La Comédie de Bruxelles savait probablement où elle mettait les pieds. En connaissant tout l’amour que porte son metteur en scène Daniel Hanssens pour les comédies alambiquées, nul doute que Hier est un autre jour comportait à ses yeux tous les ingrédients de la scénographie parfaite. En effet, outre la valse des acteurs qui se doit d’être millimétrée, les situations qui se succèdent et se répètent compliquent ardemment la tâche de chacun d’entre eux.

Bien ancré dans le genre de la comédie, Hier est un autre jour revêt également des allures fantastiques à l’instar du scénario de Danny Rubin, qui a jadis donné naissance au célèbre long métrage Un jour sans fin (1993). Si la comparaison avec le film d’Harold Ramis est aisée, tant la trame de son histoire s’en approche, c’est avant tout dans sa moralité qu’il faut y trouver une similitude. Et pour cause, Hier est un autre jour est une fable morale glorifiant la vertu et le bonheur que son personnage, Pierre Maillard (joué par Daniel Hanssens), acquiert à mesure qu’il traverse ses innombrables déboires. Une ode au bien-être donc que nous vous conseillons vivement d’aller admirer, en espérant que comme nous, vous serez bluffés par le savoir-faire de la troupe en matière de misdirection.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 863 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.