Le secret de Platon, une aventure philosophique

Titre : Le secret de Platon
Auteur : Gilles Vervisch
Editions : J’ai Lu
Date de parution : 12 juin 2019
Genre : Roman

En juin 2019 est paru aux éditions J’ai lu le premier roman du philosophe Gilles Vervisch, Le secret de Platon, un roman sur fond d’enquête philosophique autour de Platon et du mythe de l’Atlantide.

Après que son professeur s’est volatilisé dans la baie de Santorin, là où selon Platon se serait engloutie l’île de l’Atlantide, Étienne, un jeune homme que tourmentent des problèmes existentiels, part à sa recherche avec deux autres étudiants : Cali, un dilettante curieux aux tendances conspirationnistes, et Phalène, une mystérieuse jeune fille qui s’essaye au journalisme culturel. De la Crète à l’Italie en passant par la France jusqu’à une grotte au-dessus d’Athènes, ils vont être confrontés à la réalité des mythes et aux mystères de ces civilisations évoluées, brutalement rayées de l’Histoire par des séismes diluviens.

Le secret de Platon présente plusieurs points d’approche, en fonction des affinités du lecteur avec la philosophie. Certains le verront comme une grande aventure doublée d’une quête initiatique de trois étudiants à la recherche des mystères de l’Atlantide. Il est vrai que le roman de Gilles Vervisch, en nous baladant sur les chemins des grands philosophes, fait parfois penser à un roman de Dan Brown, les Atlantes ayant remplacés les Templiers. D’autres s’attacheront plus aux passages philosophiques et aux dialogues évoquant Platon et Socrate, en y voyant une bonne occasion de se repencher sur les grands textes classiques.

Même si les débuts sont quelque peu laborieux, l’auteur parvient à nous entraîner dans cette quête initiatique avec facilité, les pages défilants avec plaisir après le premier tiers du roman. Dans son ensemble, l’histoire est convaincante, même si on peut déplorer une fin qui aurait pu rester plus métaphysique. En outre, de nombreux lecteurs pourront s’identifier aux héros, autant en quête d’un trésor que de réponses par rapport à leurs propres interrogations et tourments.

Au final, Le secret de Platon est un roman agréable à lire, qui se dévore comme une grande aventure à travers l’Europe et certains de ses plus grands penseurs. Si on peut déplorer que le récit manque à certains moments de fluidité, le lecteur ne s’ennuiera pas à la lecture de celui-ci.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 60 Articles
Journaliste du Suricate Magazine