Hellfest 2015 : Chronique de 3 jours de bonheur dans l’enfer de Clisson (Partie 3)

Enfin, dernier jour, et non des moindres. Il y avait notamment la performance très attendue de Eths qui manquaient énormément à leurs fans.

En effet, les performances du groupes se sont faites plus rares ces derniers temps et cela faisait du bien de revoir la bande accompagnée de leur nouveau batteur mettre le feu à la mainstage.

Bien entendu, il y avait de super groupes en cet ultime journée comme Red Fang, Exodus ou encore Dark Tranquility. Mais on sentait bien que tout le monde attendait le soir avec impatience.

_DSC0913

Le temps chaud avait eu raison aussi de certains qui préféraient s’abriter un peu sous les chapiteaux et économiser leurs forces pour la soirée délirante qui se préparait.

Vers 18h30, les frères Cavalera sont venus botter le cul des festivaliers un peu ramollis et ont mis la pâtée pour assurer un show digne de ceux qu’on connut avec Sepultura dans les grandes années.

Une heure plus tard, on retrouvait celui qui est devenu Mina Caputo, chanteuse de Life Of Agony remuer les foules dans la Valley. Vu l’ambiance et le monde, on peut dire que le public du Hellfest est ouvert d’esprit et toujours partant pour une bonne branlée.

_DSC0933

Epica joua au même moment sur la Mainstage et sembla convaincre également. Mais la meilleure performance de ce début de soirée fut sans doute celle de Limp Bizkit.

Fred Durst a rapidement montré qu’il était le maître de la soirée et à tout donné avec un public qui lui a bien rendu. Et tant que le fer est chaud, on enchaîne avec In Flames! Les suédois ont vraiment pris leur pied avec une foule en délire qui faisait du crowdsurfing en canoë !! Incroyable!

Et on peut dire que ça n’a pas arrêté de défiler au-dessus du public durant tout le concert. Ambiance de dingue! Il était grand temps de se dégourdir les jambes après quelques circle pit monstrueux et autres Walls of death en jumpant sur ce groupe devenu mythique qui nous rappelle nos 15 ans: KORN!

k1

Les californiens faisaient une tournée spéciale pour fêter les 20 ans de leur premier album.

k4

Pour fêter cela dignement, Davis et sa bande jouèrent l’entièreté de l’album éponyme, le meilleur qu’ils aient fait.

k2

k3

Pour les insatiables, Arch Enemy, Superjoint ou encore Nightwish étaient une excellente façon de finir en beauté ce Hellfest 2015.

Une dixième édition qui aura marqué les esprits de chacun avec des moments inoubliables, un temps magnifique et l’envie d’être de retour au plus vite au Royaume du Métal et du Muscadet.

_DSC9743

Pour lire le résumé de la première journée, cliquez ici.

Pour lire le résumé de la deuxième journée, cliquez ici.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 484 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

2 Rétroliens / Pings

  1. Hellfest 2015 : Chronique de 3 jours de bonheur dans l’enfer de Clisson (Partie 2) • Le Suricate Magazine
  2. Hellfest 2015 : Chronique de 3 jours de bonheur dans l’enfer de Clisson (Partie 1) • Le Suricate Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.