Der Menschenfresser Berg… : La Montagne, du rire mais pas seulement

Par la Compagnie Les Vrais Majors, Mise en scène Christophe Andral avec Linde Carijn, Alexis Julémont, Manu Lepage et Quentin Lemenu du 13 au 30 mars 2019 au Théâtre Les Riches Claires.

La compagnie belge Les Vrais Majors pose ses valises en mars au Théâtre des Riches Claires. Ils nous présentent, dans un registre décalé, les coulisses d’une adaptation d’un film allemand des années 30. Au programme : du rire, de l’interaction et de la créativité en tout genre.

Le spectacle se déroule dans deux temporalités alternées. D’un côté, à travers une incursion dans la fiction, le spectateur se trouve imprégné dans une ambiance montagnarde. De l’autre, une dimension “métathéâtrale”, le regardant sera amené à participer à l’élaboration de la mise en scène. C’est ainsi que l’on se retrouve face à des scènes inspirées de films allemands des années 30 nous plongeant, avec humour, au milieu des montagnes avec leur neige, leurs risques de chutes et leurs bonnes raclettes.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les quatre acteurs, habitués aux arts de la rue, nous font sortir des cadres habituels de la représentation. Ces comédiens aux multiples talents nous emmènent vivre l’aventure avec eux à travers un décor simple mais bien choisi. En effet, faute d’avoir eu l’autorisation de construire un décor de montagne au-dessus de l’église des Riches Claires, ils vont utiliser une bâche, de la frigolite et une table entourée d’une lumière brumeuse pour nous conduire vers l’ascension. Ces objets simples, alliés au bruitage fait en direct, contribuent réellement à créer un univers que l’on partage avec plaisir.

Cependant, si le partage et le rire sont au premier plan, on peut tout de même relever une certaine réalité du monde du spectacle contemporain, qu’il soit en milieu rural ou dans une institution. C’est ainsi que sont interrogés avec légèreté la manière d’obtenir les subsides à la création, le fonctionnement hiérarchique au sein d’une compagnie du spectacle, la place que chacun se donne, l’envie de faire des ateliers avec des plus jeunes, la difficulté de créer, etc. Des questionnements réels qui font le quotidien de bon nombres de compagnies sans pour autant alourdir le spectacle en quoi que ce soit.

La Montagne est donc un spectacle riche en émotions et en créativité qui divertira petits et grands tout en interrogeant une certaine réalité du monde du spectacle. Les Vrais Majors ont su inviter les arts de la rue à l’intérieur d’un théâtre et mélanger les univers avec brio. Une bonne soirée en perspective !

Maud Quertain
A propos Maud Quertain 14 Articles
Journaliste du Suricate Magazine