À ciel ouvert de Mariana Otero

a ciel ouvert affiche

À ciel ouvert

de Mariana Otero

Documentaire

Avec Mariana Otero, Anne Paschetta

Sorti le 26 février 2014

Critique :

L’auteur nous plonge directement dans la vie quotidienne d’enfants en difficulté. Des enfants de 6 à 20 ans sont accueillis dans un centre. Ils sont atteints de ″folie″, de souffrance psychique. Certains observent leur corps avec méfiance, pour d’autres les mots n’arrivent pas à sortir de leur bouche…

Le film documentaire est tourné au Courtil, un Institut Médico-Pédagogique se situant à la frontière franco-belge. Un lieu hors du commun. Un centre qui n’est pas dans un grand building en ville mais à la campagne, dans une ancienne ferme transformée pour accueillir des enfants. Un environnement adapté à ceux-ci pour leur permettre de s’épanouir. Il peut accueillir les enfants en internat ou semi-internat.

Les intervenants, comme ils sont nommés au centre, encadrent les enfants individuellement ou par petits groupes tout au long de la journée pour différentes activités. Les enfants ne sont jamais seuls. Les adultes cherchent ensemble à comprendre chaque enfant et trouver des pistes dans le comportement et l’évolution de ce dernier.

Tout au long du tournage les enfants intègrent la caméra ou la réalisatrice, qui porte la caméra, dans leurs activités. La cinéaste est accueillie dans chaque réunion entre les différents intervenants/adultes.

Mariana Otero a toujours été intriguée par le monde de la ″folie″. Elle s’est toujours demandée si l’on pouvait y comprendre quelque chose.

Pour réaliser son documentaire, elle s’est rendue dans différents centres. Le Courtil a retenu toute son attention. Pour elle, ce centre est bien plus, chaque enfant est avant tout considéré par les intervenants comme une énigme, chaque enfant est mis en avant et les intervenants abandonnent tout a priori.

Tout au long de son tournage Mariana Otero découvre toute une manière extraordinaire de penser et de vivre avec la ″folie″ dans une institution qui met au cœur de son travail le sujet et sa singularité.

Un film documentaire bouleversant, touchant, captivant et intrigant par l’inconnu… À ciel ouvert nous ouvre le regard sur un autre monde, un monde qui n’est pas si loin du notre.

Astrid Flahaux
A propos Astrid Flahaux 12 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.