Bluffer, inventez les meilleures mauvaises réponses !

Bluffer
Jeu d’ambiance, humour
Auteur : Gilles Monnet
Editeur : Gigamic

Ce jeu, édité par Gigamic, a déjà une longue histoire : à la base, on retrouve le célèbre Jeu des Dictionnaires qui a début en 1989 qui a inspiré le jeu C’est du délire en 1992 et qui a ensuite donné Planet Genius en 1993. Ce jeu est rapidement devenu Bluffer et c’est une version modernisée au niveau du design (soigné) que l’on retrouve à présent dans tous les bons magasins.

Le principe est simple : un leader lit une question originale et chacun écrit une fausse réponse sur son papier (sauf le leader qui écrit la bonne) afin de piéger les autres joueurs et gagner des points. Les réponses écrites, le leader lit au hasard les différentes réponses et chacun vote pour celle qu’il pense correcte (grâce à un jeton à mettre sur le plateau de jeu). Si votre fausse réponse est choisie, vous gagnez deux points, si vous trouvez la bonne réponse, vous gagnez un point. Le voisin de gauche devient le leader et ainsi de suite. Après 6 questions, celui qui a le plus de points gagne la manche. Le meilleur Bluffer est celui qui gagne deux manches.

Si vous jouez à deux, plusieurs réponses seront proposées pour les questions posées par les deux participants. Chaque joueur propose la réponse qui paraît correcte et chaque mauvaise proposition donne un point à l’adversaire. Si vous jouez à plus de 6, le jeu se pratique en équipe et il y a deux jetons pour que chacun propose sa réponse.

Si le concept du jeu n’est pas nouveau, il promet de longues parties endiablées grâce à l’imagination des participants. Les vraies réponses étant parfois plus drôles que celles proposées par les joueurs. Le plateau, les cartes et accessoires du jeu ont été soigneusement refaits et sont bien plus modernes que les anciennes versions. On appréciera particulièrement le cache à destination du leader afin qu’il puisse lire discrètement les différentes réponses tout en ayant un rappel des règles.

Seuls bémols du jeu est le côté répétitif du système de points et l’écart entre les réponses des joueurs qui veulent gagner (par exemple une réponse farfelue mais réaliste) et ceux qui veulent faire rire (par exemple une réponse totalement déjantée ou qui fait un jeu de mot). Mais pour remédier à ça, rien ne vous empêche de créer votre propre système de points et/ou d’ajouter des points bonus pour les réponses les plus originales.

Exemple de question :

  • “Comment s’appelle Laurel et Hardy en Italie ?” (Crick et Crock)
  • “De quoi avez-vous peur si vous souffrez de philemaphobie ?” (Des baisers)
  • “Quel tatouage porte Rihanna sur la cheville gauche ?” (un requin)

A propos Loïc Smars 370 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine