Abinaya: Beauté Païenne

Abinaya, un groupe originaire de Paris qui nous livre un disque plein d’exotisme avec un message qui lui donnent une identité propre. Leurs points forts sont nombreux.

On retrouve des riffs parfois très puissants, des textes forts, des percussions rappelant ce mélange de musique traditionnelle et de metal comme le faisait Sepultura.

Formé en 2002, le groupe ne cessa d’évoluer et de forger son style. En 2003, ils sortaient déjà un premier album autoproduit. On y remarquait déjà ces percussions et ces textes contestataires qui allaient faire partie intégrante du groupe. Ensuite, Corps, un deuxième album bien accueilli par la critique en 2009.

La renommée d’Abinaya ne cesse de croître et ils reviennent à présent avec un troisième opus, un véritable coup de cœur que je vous invite à découvrir.

Beauté Païenne regorge de morceaux puissants tant au niveau des compositions que de la signification des textes. Il y a par exemple Arawaks qui nous parle du génocide des indiens, Haine parle de ce sentiment qui nous ronge chaque jour ou encore Nord-Sud qui traite du clivage entre les riches et les pauvres.

L’ensemble est rudement bien ficelé avec une production qui décape. La voix de Igor Achard est brute et convient parfaitement à ce style qui amène quelque chose de plus authentique face à tous ces albums chargés de surproduction inutile. Ici, les compositions suffisent à elles-mêmes.

 On a aussi droit à un titre plus calme (Le noir soleil) qui amène musicalement un peu de fraîcheur, même si le thème des paroles est lui des plus sombre.

Les textes aussi sont un sérieux atout pour le groupe. Mon préféré va à Almées que je vous invite à écouter attentivement.

En fait, cela peut paraître surprenant, mais Abinaya ne sonne pas « metal français ». Ce groupe a un quelque chose qui le classe en dehors des frontières tant musicales que politiques.

Le metal, en France, a nettement évolué et les productions sont de plus en plus convaincantes. On retrouve ainsi de plus en plus de nouveaux projets fort aboutis et dont la personnalité marque les esprits.

Abinaya fait partie de ceux qui sont appelés à devenir des pionniers de l’Hexagone. C’est grâce à ce genre de formation que les portes et les consciences s’ouvrent et que la musique évolue.

Beauté Païenne sera sans aucun doute l’un des albums majeurs de la scène metal en France cette année.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.