3 pièces pour novembre au Théâtre Le Public : un classique, Jacques Prévert et le retour d’un succès

Le canard à l’orange : mais, arrête, y a pas de canard !

Bon alors, c’est l’histoire d’un canard qui… Mais non, pas du tout, c’est pas du tout l’histoire d’un canard ! C’est l’histoire tragique de la femme trompée par son mari cocu qui voudrait bien récupérer sa femme délaissée sur le point de le quitter pour partir en Italie avec son amant… L’air de rien, c’est tragique cette histoire de canard. Y a pas de canard je te dis… C’est du Guitry à l’anglaise. C’est léger, c’est doucement dingue. Ça casse pas trois pattes à un canard, mais c’est désopilant. Ah ! tu vois qu’il y a un canard ! Meuh non y en a pas… Y a pas de canard je te dis !

Mesdames, Messieurs, voici une épastrouillante comédie gaie. Voici une comédie de boulevard qui à sa manière nous replonge dans les années ’70. Le temps des chefs de famille et des femmes au foyer. Le temps où chaque personne avait sa place et la place était dévolue à chacun·e. Ce temps « béni » du monde d’avant #Metoo, un vrai boulevard quoi. N’hésitez pas, prenez place, laissez faire… c’est vintage ! Ça va vous changer des tragédies épidémiques. Coin, coin.

Du 1er novembre au 9 décembre et le 31 décembre 2022

Jacques : Jacques a dit : liberté !

Créé à l’été 2021, en pleine pandémie, en extérieur dans la cour du Public, ce Jacques-là a enchanté les foules. Comme un grand courant d’air frais, il est venu mettre de la liberté et de la joie dans nos esprits trop longtemps confinés.

Cet hiver, le comédien Nicolas Buysse, le trompettiste de jazz et comédien Greg Houben, accompagnés du pianiste Matthieu Van, vous entrainent à leur suite dans un parcours guidé par le génie poétique, drôle, tendre, corrosif et contestataire de Jacques Prévert. Ils distillent les mots du grand Jacques dans une promenade surréaliste. En musique, ils nous offrent, le temps d’un moment partagé, le droit fondamental de penser hors des clous et de réenchanter le monde.

Un spectacle rêvé par des comédiens/musiciens amoureux d’un Prévert qui nous est restitué tel qu’en lui-même : décalé, magnifique, simple, hyperlucide… et si proche de nous.  Avec ces gaillards-là au service de ce poète-là tout un univers s’ouvre, et c’est une bouffée de tendresse et de liberté qui s’offre à nous. Jacques c’est du soleil garanti, au coeur de l’hiver. Facétieux et doux, nous ferons les Jacques pour un soir. Et ça fera rudement du bien.

Du 2 novembre au 23 décembre 2022

Une vie sur mesure : un succès plus que mérité

Les articles déjà écrits sur Le Suricate Magazine : 

Une vie sur mesure, une pièce de taille au Public

[Avignon OFF 2022] Une vie sur mesure au Théâtre des Lucioles

Loin d’être idiot, Adrien Lepage est juste… différent. Tout commence le jour où ce gamin se découvre, presque par accident, une passion absolue pour la batterie. Débordant de joie de vivre et d’enthousiasme, il livre alors le récit « live » de sa romance extraordinaire. On va le suivre en plan serré, accompagné de deux batteries évocatrices de toutes ses rencontres et de son amour pour les rythmes du monde entier. Car il a ça chevillé au corps, Adrien, la musique, toutes les musiques : le blues, le rock, la techno, le jazz et la bossanova.

Avec plus de 100 représentations au Théâtre Le Public à guichets fermés, et comme vous continuez à adorer ça, on reprend ce spectacle atypique, plébiscité par tous les publics – des grands-parents aux ados, des parents aux enfants –, pour son humour, sa poésie et son humanisme. Un spectacle sans frontières et sans a priori, à mi-chemin entre Forrest Gump et Billy Elliot. L’histoire d’un gamin doué, qui, petit à petit et presque malgré lui, va lever le voile sur sa vie. Avec maladresse et espièglerie, il renversera tous les obstacles. Alors, guidés par sa passion, vous entendrez une histoire déroutante, drôle et bouleversante, plus belle qu’une destinée flamboyante : une vie sur mesure.

Un spectacle qui nous tient à coeur par cette histoire pas banale et la grâce de son interprète. Et surtout, parce qu’il met en lumière cette merveille qui est notre plus grande richesse : l’altérité.

Du 3 novembre au 31 décembre 2022

A propos Loïc Smars 434 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine