The Raid 2 de Gareth Evans

the raid 2 affiche

The Raid 2

de Gareth Evans

Action, Arts Martiaux

Avec Iko Uwais, Julie Estelle, Yayan Ruhian, Arifin Putra, Oka Antara

Sorti le 30 juillet 2014

Après avoir démantelé, étage par étage, un immeuble de Jakarta infesté de criminels, le jeune policier Rama se voit confier une nouvelle mission : infiltrer la mafia locale. Pour ce faire, il va se rapprocher en prison du fils d’un magnat du crime, le dénommé Uco.

Deux années auparavant, Gareth Evans sortait un film d’action pur qui allait nous en mettre plein les yeux, The Raid. Dans ce premier volet, un groupe de policiers devait déloger un boss du crime perché au sommet d’un immeuble qui ferait passer les HLM parisiens pour des hôtels paradisiaques. Un film aux allures de jeu vidéo qui démontrait essentiellement les prouesses techniques dont les acteurs – professionnels des arts martiaux – étaient capables.

Aujourd’hui, le réalisateur réitère l’expérience. Le doute était dès lors de circonstance. De fait, comment faire d’un long métrage sans réelle histoire sous-jacente, une suite potable et crédible ? Ce questionnement est probablement passé par l’esprit du cinéaste puisqu’il a résolument étoffé son histoire pour nous produire un deuxième opus au scénario plus construit, aux personnages plus mystérieux et dont la trame est davantage axée vers le film policier.

De surcroit, celles et ceux qui pensaient apercevoir à nouveau – et c’était notre cas – une kyrielle de combats à n’en plus finir, ont été très vite déçus. Pas de violents pugilats n’émergent de la première partie du film, si ce n’est pour servir l’histoire en elle-même. À l’instar de bon nombre de films policiers, Gareth Evans a privilégié le contexte au détriment du spectacle. Une idée salutaire dont on doute quelque peu de l’efficacité au vu de la première demi-heure.

Mal nous en a pris puisque la deuxième partie du récit nous offre ce que nous sommes venus chercher au départ : des high-kicks, des pommes d’Adam fêlées, des coups de lames dans le sternum et autres joyeusetés du pencak-silat. Cela va à cent à l’heure pour notre plus grand plaisir.

En résumé, The Raid 2 est le digne successeur du premier volet même s’il n’est pas construit de la même manière. Plus intelligent et plus qualitatif que le premier, The Raid 2 reste un divertissement avant tout. Pas besoin d’y voir un chef d’œuvre, juste l’esquisse d’une réalisation propre et réussie.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 795 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

1 Rétrolien / Ping

  1. Gagnez le DVD de The Raid 2 • Le Suricate Magazine

Les commentaires sont fermés.