Playlist spéciale en hommage à Bowie et aux nombreux autres artistes disparus récemment

Cela n’a pas pu vous échapper, le monde pleure depuis quelques semaines le départ de nombreux grands artistes. Qu’ils soient issus du cinéma ou de la musique, ils ont chacun marqué avec force leur domaine de prédilection.

Aujourd’hui, nous avons décidé de rendre hommage à ces nombreux disparus en vous proposant quelques-uns des plus grands classiques musicaux de ces artistes, mais aussi quelques découvertes ou morceaux moins connus dont vous ne soupçonniez sans doute pas l’existence. Show Must Go On comme l’aurait dit Freddie.

Easybeats – Good Time

Le 27 décembre, décédait  Steve Wright, leader des Easybeats. La nouvelle est passez assez inaperçue chez nous et pour cause, le groupe était surtout ultra populaire dans les années 60 en Australie.

Amateur de musique années 60 à la sauce Troggs ou Yardbirds, ce morceau ne peut que vous plaire. Un peu d’optimisme pour commencer cette playlist au sujet si sombre, ça fait du bien non?

 

Stevie Wright – Black Eyed Bruiser
En 1974, Wright était assez proche de la famille Young. Vous savez, cette famille dont certains membres jouent dans le plus grand groupe australien de tous les temps?

Pas étonnant dès lors que ce Black Eyed Bruiser puisse sembler familier aux fans d’AC/DC. Un bon morceau simple mais tellement efficace

 

Motorhead – God Was Never on Your Side

Le 28 décembre 2015 sera à jamais une date teintée de noire pour l’immense rock du monde entier. Lemmy Kilmister, l’incarnation humaine de l’esprit rock’n’roll, nous quittait des suites d’un cancer fulgurant.

Lemmy était le roi pour pondre des chansons détonantes et ultra efficaces. Mais parfois, il était capable de composer des chansons d’un tout autre rythme. God Was never on your side, issu de l’album Kiss of Death, en est un magnifique exemple.

 

Motorhead – Ace of Spades
Ce morceau ne sera certainement pas une découverte pour une grande majorité d’entre vous. Le choix était facile, c’est vrai, mais Ace of Spades est devenu une hymne tellement immense qu’on ne pouvait tout simplement pas résister au plaisir de vous la proposer dans cette playlist.
 » You know I’m born to lose and gambling’s for fools
But that’s the way I like it, baby
I don’t wanna live for ever
And don’t forget the joker »

 

Natalie Cole et Nat King Cole – When I fall in Love

Le dernier jour de 2015, Natalie Cole, fille de Nat King Cole, s’en est allée rejoindre son père au paradis des voix divines. Natalie avait réussi à se faire un prénom et avait connu une très belle carrière solo, malgré une vie mouvementée.

Natalie connut un énorme succès en 1991 en interprétant « virtuellement » avec son père le plus grand succès de celui-ci, Unforgettable. Nous avons choisi de vous proposer un autre duo virtuel entre père et fille, de la sublime chanson When I Fall in Love. Attention, ce titre peut vous procurer des frissons incontrôlables.

 

Michel Delpech – Chez Laurette
Le 2 janvier, nous quittait à son tour Michel Delpech à l’âge de 69 ans (le nouvel âge maudit pour les artistes). Cette nouvelle si elle déprima les nombreux fans du chanteur, ne constitua pas en soi une immense surprise, tant on savait la santé du chanteur défaillante depuis de nombreux mois.

Michel Delpech laisse derrière lui un héritage musical très riche et assez varié, en voici deux beaux (et connus) exemples.

 

A noter que pour cette deuxième chanson, on retrouve un autre artiste décédé il y a juste un an, Demis Roussos. Ces deux la doivent faire des heureux au paradis.

 

Pierre Boulez – Le  Marteau sans Maître

Le monde de la musique classique est lui aussi en deuil en ce début 2016. Pierre Boulez, immense chef d’orchestre et compositeur français, a rendu son dernier souffle ce 5 janvier dernier. Sa musique, loin d’être accessible à la première écoute, s’avère pourtant d’une richesse assez incroyable.

Si vous avez une bonne demi-heure devant vous, installez-vous confortablement et laissez-vous guider dans le monde étrange du Marteau sans Maître

 

Michel Galabru : une recette bien personnelle

Acteur de talent, qui a fait rire au moins trois générations, Michel Galabru c’est lui aussi éteint début de cette année. Bien plus doué pour la comédie que pour la chanson (quelques 45 tours existent, mais on vous les épargnera), voici un petit extrait d’un de ces nombreux films.

Vous ne savez pas quoi faire pour diner ce soir? Le grand Michel vous livre un de ses petits secrets de cuisine

 

David Bowie – Space Oddity :

On ne peut dans l’absolu pas qualifier un décès de plus important ou grave qu’un autre, mais il faut reconnaitre que celui qui a le plus secoué le monde en ce début d’année, c’est bien celui du génie David Bowie. Il me faudrait des centaines de pages pour vous expliquer tout ce que l’artiste a apporté au monde de l’Art en général, mais ce n’est pas le but de cette playlist.  Dans la même idée,  nous aurions pu choisir des centaines de chansons mais il a fallu faire un choix, et dans ce cas-ci, c’est un choix du cœur que nous avons fait

 

David Bowie et Queen – Under Pressure (version a capela)

Pour cette deuxième chanson, ce titre s’imposait. Tout simplement car il rassemble deux des plus grands artistes de tous les temps, maintenant réunis sous d’autres cieux. Pour que vous puissiez profiter pleinement du talent vocal de ces deux monstres sacrés, voici une version assez particulière de Under Pressure.

 

Alan Rickman et Texas – Start a Family

Il a incarné le personnage préféré de bien des fans d’Harry Potter, mais également (entre autre) deux des meilleurs méchants de l’histoire du cinéma (dans Robin Hood et Die Hard). Je veux bien entendu parler du génial Alan Rickman.  Il n’y a pas qu’au cinéma que l’on a pu retrouver l’acteur Anglais. Alan Rickman s’était lié d’amitié avec les membres du groupe Texas, avec qui il avait à plusieurs occasions collaboré. La dernière en date fut le clip de la chanson Start à Family, sorti il y a un peu moins d’un an. Le clip prend évidemment aujourd’hui une dimension toute autre.

 

René Angelil. – Celine Dion : Pour que tu m’aimes encore

Il n’était ni  chanteur, ni acteur, mais il était pourtant tout aussi célèbre que bien des artistes. Mari et producteur de la célèbre Céline Dion, il a bien entendu joué un grand rôle dans le succès de celle-ci.  Pour ceux qui viendraient d’une autre planète, voici le premier et également un des plus grand succès de Céline.

Julien Sterckx
A propos Julien Sterckx 125 Articles
Mais tu dis Que le bonheur est irréductible Et je dis Et il dit Que ton espoir n´est pas si désespéré A condition d´analyser Que l´absolu ne doit pas être Annihiler Par l´illusoire précarité De nos amours Destitué(e)s Et vice et versa

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.