Monuments Men de Georges Clooney

monuments men affiche

Monuments Men

de George Clooney

Historique, Aventure, Guerre

Avec George Clooney, Matt Damon, Bill Murray, Cate Blanchett, John Goodman, Jean Dujardin

Sorti le 12 mars 2014

Georges Clooney aborde son cinquième film comme réalisateur et tente de sortir de ses films politiques pour la deuxième fois depuis Jeux de Dupes en 2008. Plongée en pleine fin de la Seconde Guerre mondiale.

On a affaire cette fois-ci à l’histoire des Monument’s Men, une unité spéciale de l’armée américaine, créée en 1944 pour empêcher les destructions et les disparitions des œuvres d’art sur le front européen. Car Hitler a décidé de construire le plus grand musée au monde à Linz et doit pour cela amasser une collection gigantesque. C’est le début d’une course-poursuite pour découvrir l’endroit où sont cachés toutes ces œuvres. Et pour Frank Stokes, le responsable, surtout retrouver le célèbre retable gantois : L’Agneau Mystique des frères van Eyck.

Dès l’annonce du film, on se met à espérer ! John Goodman et Bill Murray en tenue de l’armée américaine, c’est déjà un gag en soi. L’histoire de ces militaires trop vieux à la recherche d’œuvres d’art en est un autre mais bien réel celui-là. Monuments Men était l’un des films les plus attendus pour 2014.

Clooney a réuni un casting de « gueules de cinéma » qui, hormis les deux ci-dessus, comprend aussi Bob Balaban, second couteau américain au physique très repérable, Matt Damon, Cate Blanchett ou encore Jean Dujardin. Seule question : pourquoi confier le rôle d’une résistante française à l’australienne Cate Blanchett ?

Malgré quelques lenteurs et une trop grosse dispersion de l’histoire (due à la séparation en plusieurs groupes des protagonistes), Monuments Men tient la route et donne ce qu’il a promis : une aventure et une course-poursuite autour d’œuvres d’art mais aussi un questionnement sur l’importance de l’art et de la culture par rapport aux vies humaines.

Dans les critiques déjà parues, on retrouve les mêmes préjugés qu’à propos de Jeux de Dupes. Pourquoi réclamer plus d’action, plus de combats, plus de gags,… ? Pourquoi ne pas prendre ce film pour ce qu’il est ? Un film de divertissement à l’ancienne, au sujet intelligent.

 

Loïc Smars
A propos Loïc Smars 271 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine