Money ! au Théâtre National jusqu’au 9 octobre

Ecriture collective et mise en scène de Françoise Bloch et Zoo Théâtre, avec Jérôme de Falloise, Benoît Piret, Aude Ruyter, Damien TraplettiCrédit photo : Antonio Gomez Garcia

Du 4 au 9 octobre à 20h30 au Théâtre National

Prix de la critique en 2014, c’est une valeur sûre du théâtre contemporain que votre dévoué Suricate a été voir pour vous cette semaine au théâtre national. « 2014, nous rétorquerez-vous peut-être, ce spectacle-là ne date pas d’hier ! » Mais presque quand même, et rassurez-vous : il n’a pas pris une ride. Au contraire, les comédiens se font un malin plaisir à le remettre au gout du jour !

Money ! ne démarre pas avec le lever de l’épais rideau rouge et traditionnel. Au contraire. Un comédien s’approche du public et, emprunt d’une certaine bonhommie, il entame l’exposé d’un problème sur le ton d’un conférencier plutôt qu’à la manière d’un acteur. Rapidement, le public perçoit où on l’emmène. Ce monsieur a été, comme tant d’autres avant lui, berné par le système des investissements bancaires !

Acheter une SICAV, investir son pognon dans les actions des multinationales, est-ce se rendre complice de leurs exactions à travers le monde ? Faut-il alors partager le poids de la culpabilité en apprenant que des pêcheurs africains sont ruinés et des salariés européens licenciés ? Voilà les grandes questions (presque existentielles de nos jours) qui servent d’épine dorsale à cette pièce. Une fois le ton est donné ; les pions disposés, les acteurs entament une voltige de haut vol en forme de variations sur un même thème, bondissant de saynètes en saynètes avec un irrésistible sens du sarcasme.

Loin de se contenter de verser dans la caricature, ce chef d’œuvre de Françoise Bloch remonte à la substance même de ce qui fait d’une œuvre culturelle, une œuvre subversive. Et entre chaque tableau aux allures de jeux de rôle, les acteurs tournoient au milieu de leurs chaises et tables à roulettes. On se croirait presque à Disney Land Paris, au milieu des toupies d’Alice au pays des merveilles ! Sauf qu’ici, rien de merveilleux, au contraire : n’oubliez pas qu’on est là pour parler finances !

N’est-il pas utopique, sinon naïf, de penser qu’au XXIème siècle, les mots « merveilleux » et « banque » puissent encore être associés au sein d’une seule et même phrase sans former un oxymore dans la plus pure tradition du soleil noir ? Françoise Bloch et sa troupe de comédiens n’auront de cesse de nous rappeler cette incontournable vérité tout le long du spectacle. Du guichetier au DRH, du trader à l’investisseur, tout le petit monde des banquiers en prend pour son grade !

Enfin, nous l’avons dit, la pièce se contente pas de se moquer. À travers le rire, il y a un message, un engagement flagrant qui concerne aussi bien l’écriture que l’investissement des comédiens dans leur rôle (mention spéciale à ce comédien qui parvient si bien à ressembler à monsieur Burns des Simpsons). Money !, à défaut de proposer une alternative au système bancaire, suggère des pistes concrètes pour en améliorer le fonctionnement. Rien que ça ! Mais nous n’en dirons pas plus, vous n’aurez qu’à aller le constater par vous-mêmes ! Bon amusement.

 

 

Ivan Sculier
A propos Ivan Sculier 66 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.