Money ! au Théâtre National

Mise en scène de Françoise Bloch, avec Jérôme de Falloise, Benoît Piret, Aude Ruyter, Damien Trapletti

Du 4 au 9 novembre 2014 à 20h30 au Théâtre National

Tout commence avec une sale histoire de dossiers classés par couleur et une question : « comment un homme sans disposition à la violence peut-il participer à des actes d’une violence extrême ? » En allant déposer son argent dans une banque aux couleurs vives, pardi ! Avec Money !, on va parler petits et gros sous, ceux qui se retrouvent dans le même panier pour une vision d’avenir commune : le profit.

Money ! prend place dans une mise en scène dépouillée de Françoise Bloch (Grow or go, Une société de services): un fond blanc, des tables à roulettes et des chaises de bureau. Tout y est pour coller au propos : votre banquier ne vous accueille pas avec plus de chichis. Salué par le Prix de la critique, le spectacle est une succession de scénettes qui sont autant de rendez-vous que tout un chacun a déjà eu avec son banquier. Le langage utilisé est presqu’une autre langue, l’idiome obscurantiste de la finance, mais il s’agit pourtant d’un « déjà-entendu » avec des mots comme « profil d’investisseur » ou « SICAV ». La glu de ces séquences ? Notre gestion de l’argent comme fil rouge, un ballet de tables à roulettes comme transition et un tourbillon de formules toute faites, plus modulables que des Kewlox, comme leitmotive.

Mais Money ! n’est pas une conférence ennuyante sur les travers de la finance : c’est surtout une pièce de théâtre parfaitement réussie. Les quatre comédiens, dont Jérôme de Falloise aussi récompensé par le Prix de la critique, alternent les rôles (le banquier, le client) et les postures (informés, désinformés, pas intéressés) en manifestant des réactions passant de l’accord et du cynisme à la résilience et à l’absurde. En nous confrontant à nos (in)conséquences, ils nous font rire jaune certes – Get rich or (let other people die while I’m) tryin’ –, mais rire surtout. Pendant ce temps, en arrière fond, il y a cet homme en smoking qui danse et qui nous fait la nique à nous tous, dindons volontaires de la farce financière.

Que le gestionnaire qui sommeille en vous soit rassuré, si le temps c’est de l’argent, il sera bien investi dans Money !. Courrez-y.

Elodie Mertz
A propos Elodie Mertz 115 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.