Les Crimes de Grindelwald, l’ensorcellement s’amplifie

Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald
de David Yates
Fantastique, Aventure
Avec Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler
Sorti le 14 novembre 2018

Un nouveau film sorti de l’univers Harry Potter, où l’on plonge avec un immense plaisir et d’où l’on ressort avec regret, mais de la magie plein les yeux. Fantastique !

Dans la continuité du premier film des Animaux Fantastiques, Les Crimes de Grindelwald reprend l’histoire quelques mois plus tard, en 1927, lorsque le puissant sorcier Gellert Grindelwald orchestre son évasion de manière spectaculaire. Son but ? Réunir un maximum de partisans, afin que les sorciers reprennent le pouvoir sur les simples humains, les non-mages, les piètres moldus. Dumbledore va alors faire appel à son ancien élève, Norbert Dragonneau, éleveur et observateur des animaux fantastiques, pour le convaincre de poursuivre Grindelwald.

De nouveaux personnages et de nouveaux animaux étonnants viennent complexifier l’aventure. L’histoire s’amplifie et surprend davantage que dans le premier film. Le doute, la recherche des origines et le pouvoir sont au cœur de ce deuxième volet réussi. Norbert, une nouvelle fois parfaitement interprété par Eddie Redmayne, est toujours aussi original et attachant, tandis que les personnages de Tina, Queenie et Jacob ont des réactions moins prévisibles que dans le premier opus.

Le sombre Grindelwald est magnifiquement interprété par Johnny Depp, il manque toutefois une exposition des failles du personnage. Un Grindelwald trop maléfique, dont on attend de connaître mieux l’histoire et les motivations dans la suite. Quant à Jude Law, son interprétation de Dumbledore est juste, en accord avec l’image que nous en avons déjà dans les films Harry Potter. Les deux acteurs ont beau être bien connus, on arrive à oublier leur présence pour voir pleinement leurs personnages.

Quant aux animaux, parlons-en ! Loin de prendre le pas sur l’intrigue principale comme c’était parfois le cas dans le premier film, nous retrouvons ici autant de créatures déjà connues que de nouvelles, et quasiment chacune d’elles a son petit rôle à jouer dans l’aventure, quelques fois au moment où l’on ne s’y attend plus.

L’humour est une nouvelle fois présent pour notre plus grand plaisir, mais en petites touches, avec plus de subtilité que dans le film précédent. Ce nouveau film des Animaux Fantastiques explore des temporalités et des espaces plus divers que son prédécesseur. Plus que jamais, David Yates tente de nous représenter le monde de la magie dans sa globalité, au point que l’on regrette d’arriver aux dernières scènes et de ne pas en apprendre davantage avant le prochain film. Le rythme est très rapide, la caméra en oublierait presque d’attendre l’œil du spectateur, mais cela en fait un film très prenant, à regarder les yeux bien ouverts. L’image et les effets spéciaux sont stupéfiants, tandis que la bande sonore répond tout à fait aux promesses d’un film inspiré de l’univers Harry Potter.

Ce film vise un public un peu moins large que le premier, puisque l’histoire s’habille d’une teinte plus sombre et fait des références plus marquées à la saga originelle. Quoi qu’il en soit, tant ceux qui ont moyennement apprécié le premier volet que les fans convaincus auraient tort de se priver d’une séance devant ce second film enchanteur !

Cynthia Prévot
A propos Cynthia Prévot 13 Articles
Journaliste du Suricate Magazine