Comme un avion de Bruno Podalydès

comme un avion affiche

Comme un avion

de Bruno Podalydès

Comédie

Avec Bruno Podalydès, Agnès Jaoui, Sandrine Kiberlain

Sorti le 10 juin 2015

Michel est infographiste, son travail l’ennuie et le frustre, sa seule échappatoire : l’avion. Une passion dévorante, tendant vers l’obsession. Malgré le fait qu’il n’en ai jamais piloté, les oiseaux de fer sont une partie intégrante de son quotidien.

Au hasard de ses recherches, Michel tombe sur les photos d’un Kayak dont le squelette lui rappelle instantanément l’avion. Le coup de foudre est immédiat. En cachette de sa femme, il achète, monte et apprend la navigation sur son toit en rêvant du grand voyage. Lorsque Rachelle découvre le pot aux roses, elle se joint au projet et pousse son mari à partir naviguer.

Après quelques kilomètres sur une rivière, Michel fait un premier stop dans une charmante buvette en bord de rive. Il y fait d’improbables rencontres, dont celle d’une jolie serveuse. Ce deuxième départ va s’annoncer plus compliqué que prévu.

Comme un avion séduit déjà par son histoire, peu fédératrice sans être révolutionnaire, c’est une concrète prise de risque cachée sous une indolence confondante.

Bruno Podalydès interprète le personnage principal du film qu’il a réalisé. On sent qu’il comprend son personnage, qu’il lui prête des intentions bien réfléchies, peut être un peu trop. Il nous emmène en effet sans grande difficulté dans le monde de son personnage mais de temps à autre nous fait revenir à la fiction par un jeu peut être trop observé.

Son couple avec Sandrine Kiberlain est l’une des forces du film. L’actrice, sans surprise, est d’une justesse superbe. La relation des deux protagonistes est réelle, elle existe fort dans cette dimension cinématographique. Elle donne la structure suffisante pour permettre à ce road movie quasi immobile, de nous emporter dans ses tranquilles méandres, au rythme du Kayak de Michel.

Les faux départs à répétition de la buvette que Michel tente de quitter sans le vouloir, donne un accent pathétique au personnage tout en parvenant à le garder attachant. Mila, jeune serveuse émotive est interprétée par Vimala Pons. Elle sera le deuxième fantasme non assouvi de Michel, après sa soif d’aventure. Agnès Jaoui, en patronne de taverne vient concrétiser, materner et sexualiser dans un même souffle ce film axé sur le fantasme.

Comme un avion est, malgré quelques longueurs et un sentiment d’exploitation des situations qui fonctionnent (qu’elles soient comiques ou romantiques…), un film résolument charmant, bien huilé et profond sans pour autant s’armer de prétention.

Le dernier film de Bruno Podalydès est définitivement un film à voir, pour ses contradictions autant que pour sa réussite.

Groucho Marx
A propos Groucho Marx 16 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.