Blankass: Je me souviens de tout

Blankass est un groupe de rock français créé dans les années ‘90 par deux frères : Johan et Guillaume Ledoux.

Leur musique, sans concessions et pleine de revendications (ils défendent entre autres un Tibet Libre et, de manière plus générale, les étrangers en situation irrégulière), leur a valu deux nominations aux victoires de la musique en 1997 et 1998.

Blankass sort aujourd’hui, à la demande des fans, un double best of intitulé Je me souviens de tout, reprenant le meilleur de leurs 6 albums en 27 morceaux. Car 25 ans d’existence, cela se fête. Pour faire la promotion de ce best of et réaliser le clip d’ En paranorama, le groupe s’est lancé dans le financement participatif. Une première qui s’est avérée une réussite puisqu’en à peine quarante jours, l’objectif a été atteint. Le groupe désirait un album vivant et non une simple juxtaposition de titres anciens. C’est chose faite puisqu’en plus de comporter tous les morceaux les plus marquants de leur histoire (dont Fatigué, par exemple), on retrouve également des titres inédits, enregistrés spécialement pour l’occasion, notamment leur nouveau single : En paranorama, l’histoire d’un homme totalement parano.

Cette compilation comporte également des réorchestrations telle que celle de leur tube La couleur des blés qui avait fait connaître le groupe en 1996 avec 150 000 exemplaires vendus. Vingt ans après, cette version de l’ingé son de Neil Young, John Hanlon, amène une touche plus rock (entendons, contenant davantage de guitare) à la première, se rapprochant de celle parfois jouée lors de leurs concerts.

Le Silence est d’or fait aussi figure d’exception sur l’album car son remix pour la radio n’existait sur aucun disque du groupe. D’autres chansons ont aussi été ajoutées à l’ensemble, telles que Grand sortie uniquement sur la compilation Tibet libre, Janvier et Changing of the Guard enregistrée avec Mike Scott, chanteur des Waterboys.

Pour les fans du groupe, pas vraiment de surprise, donc, concernant le style. On retrouve les influences d’Oasis et Kasabian dont les frères sont inconditionnellement fans. Pour les autres, l’album constituera une bonne façon de les connaître davantage.

 

Virginie Breydel
A propos Virginie Breydel 5 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.