Vaiana, un Disney du bout du monde

vaiana-poster

Vaiana, la légende du bout du monde

de John Musker et Ron Clements

Animation

Sorti le 30 novembre 2016

De loin le meilleur Disney de 2016 après les semi-échecs de Le Monde de Dory – pourtant très attendu – et Zootopie, Vaiana nous plonge dans les légendes et mythes polynésiens pour nous offrir un conte épique et haut en couleurs.

Bien loin des paillettes, des princes charmants et autres tiares, Vaiana incarne la quintessence de la “princesse moderne” – traduisez : femme moderne. Elle se veut aventureuse, self made woman et indépendante. Cette princesse Disney est d’ailleurs l’une des seules à ne pas être l’adaptation d’un conte de fée : alors que sa vie est toute tracée – contre son gré – Vaiana, future cheffe de la tribu, va devoir sauver son peuple d’une terrible malédiction en s’alliant à Maui un demi-dieu vaniteux et complètement barré.

Avec Vaiana, les réalisateurs d’Aladdin et La petite sirène s’aventurent pour la première fois dans les images de synthèse. Challenge relevé avec brio comme en témoigne le visuel époustouflant, empli de couleurs et de vie. Ces habitués des productions Disney n’ont d’ailleurs pas peur de jouer sur les codes, allant même jusqu’à plaisanter sur les traditionnelles scènes musicales – qui ne sont pas pour autant absentes. Et que dire des sidekicks animaliers, et en particulier Hei Hei, un coq totalement abruti – un véritable euphémisme. Même les “méchants” sont totalement loufoques : les kakamoras, des créatures en armure de noix de coco révoltées aussi méchantes que stupides, ou encore un crabe géant qui collectionne tout ce qui brille.

Sans être totalement décalé pour autant, Vaiana sort un peu des sentiers battus tout en conservant les codes des studios Disney qui ont fait leur succès et offre un film d’animation de qualité.

Ce Disney de fin d’année, épique et aventureux, est donc réussi, frais et pétillant, à l’image d’un personnage féminin fort et moderne. Un film d’animation qui plaira aux enfants et à leurs parents. Et puis à tous les autres.

©2016 Disney. All Rights Reserved.

Quentin Geudens
A propos Quentin Geudens 95 Articles
Journaliste du Suricate Magazine