Touchées ou l’escrime thérapeutique

Extrait de la BD « Touchées » de Quentin Zuttion (Payot, 2022)

Couverture de la BD « Touchées » de Quentin Zuttion (Payot, 2022)
Scénario et dessin : Quentin Zuttion
Éditeur : Payot
Sortie : septembre 2019
Genre : Roman graphique

Touchées est une bande dessinée au titre évocateur puisqu’elle traite d’escrime, mais aussi et surtout de femmes victimes de violences sexuelles qui cherchent à se reconstruire à travers la pratique du sport. Ce magnifique album, sorti il y a trois ans déjà, a fait l’objet d’une adaptation en téléfilm. Réalisée par l’actrice Alexandra Lamy dont c’est le premier passage derrière la caméra, la version télévisuelle de Touchées est très fidèle à l’œuvre originale, tout en ajoutant plusieurs dimensions supplémentaires. Diffusée il y a quelques jours sur la chaîne française TF1, elle est désormais disponible à la demande.

Renouer avec son corps après une agression

Si Touchées est un roman graphique dont les trois héroïnes sont des personnages fictifs, le stage d’escrime au centre de son scénario existe bel et bien. Il s’agit d’un cours d’une durée d’un an, donné en duo par un professeur d’escrime et une psychothérapeute, afin d’aider les femmes victimes de viols ou d’autres formes de violences domestiques et sexuelles à surmonter leurs traumatismes et à reprendre confiance en elles. Parmi les participantes, Lucie est maman d’un petit garçon. Elle cherche à fuir un compagnon violent tout en préservant la relation de son fils avec son père. Nicole est une femme mûre célibataire qui a renoncé à toute expérience charnelle et souffre de son isolement. Tamara, enfin, la plus jeune, tente de se réapproprier sa sexualité en adoptant elle-même une attitude agressive.

Une belle histoire de solidarité féminine

Une alchimie complexe se construit peu à peu entre les trois femmes que tout oppose à part leur expérience partagée de la violence. Grâce à un scénario solide et des dialogues qui sonnent juste, l’auteur-dessinateur Quentin Zuttion dresse trois portraits de femmes tout en subtilité, suscitant immédiatement l’empathie du lecteur. Si le téléfilm est un peu plus pudique que la BD, le casting des trois actrices principales est une réussite. Le personnage de Lucie, davantage développé à l’écran, permet d’offrir un dénouement réconfortant là ou la BD laisse plus de questions en suspens. Dans les deux cas toutefois, Touchées offre un beau moment d’émotion et de réflexion sur le pouvoir du corps et de la parole pour sortir de l’isolement et pour trouver une réponse constructive à la violence de genre. Une belle leçon de résilience à partager sans modération.

A propos Soraya Belghazi 283 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine