Titans (Saison 1), lancement réussi pour DC Universe

Titans
(Saison 1)
de Greg Berlanti, Akiva Goldsman et Geoff Johns
Fantastique, Action
Avec Brenton Thwaites, Anna Diop, Teagan Croft
Sorti en DVD le 16 octobre 2019

Tandis que le genre superhéroïque continue d’attirer les foules, DC Comics a décidé de donner naissance à sa propre plateforme de streaming, DC Universe ! Cette nouvelle chaîne, officiellement lancée le 15 septembre 2018, cherche à offrir un contenu original se distinguant du reste de la production télévisuelle DC.

Au-delà de cela, DC Universe vise à ravir les amateurs de la licence grâce à la mise en ligne de différents contenus comme les Batman de Tim Burton et de Christopher Nolan, les Superman mettant en scène Christopher Reeves ainsi que toutes sortes de contenus animés comme la série télévisée Batman des années 90, Young Justice et plusieurs long métrages issus du DC Universe Animated Original Movies.

Afin de dynamiser le lancement de sa plateforme, la société a également produit plusieurs contenus originaux : Swamp Thing annulé après une seule saison pour cause de budgets trop importants, Doom Patrol dont la saison 2 débutera d’ici 2020, et surtout Titans, première série diffusée sur la chaîne !

Désormais adulte, Dick Grayson a quitté Gotham City afin de s’émanciper de Batman. Devenu policier à Détroit il fera la connaissance de Rachel Roth (Raven), pourchassée par un esprit démoniaque, ainsi que de Kory Anders (Starfire), une femme amnésique venue de la planète Tamaran. Rejoints par Garfield (Beast Boy), ils tenteront de protéger la jeune Rachel, formant ainsi les Titans.

Titans constitue un pendant plus sombre et plus mature à l’univers développé sur la chaîne CW. Là où The Flash, Arrow, Supergirl, Legends of Tomorrow et Batwoman offrent des univers relativement légers et lumineux (à l’exception d’Arrow dans laquelle le justicier tente de ne pas céder à sa noirceur depuis huit saisons…), Titans cherche à offrir une série plus adulte et torturée.

Les personnages ainsi développés dans cette nouvelle production sont donc plus complexes et moins manichéens que ce à quoi nous avions été habitués en ce qui concerne les productions télévisées DC Comics. En témoigne le neuvième épisode, Hank and Dawn, qui nous entrainera dans une sombre histoire d’abus sexuels.

Paradoxalement, cette maturité entrainera une propension à parfois vouloir trop en faire dans cette tonalité sombre. Ainsi, plusieurs « Fuck » fuseront au cours de cette première saison sans toujours avoir de raison d’être. La violence se fera également davantage graphique et parfois même gratuite, toujours dans cette optique « adulte ». La série souffrira alors parfois de lourdeurs dans sa première partie et d’une tonalité quelque peu forcée.

Au-delà de ça, Titans souffre encore de l’absence de Batman. Pour un show mettant en scène Robin, il est bien difficile de contourner l’homme chauve-souris – même si les producteurs ont trouvé la parade en axant l’intrigue sur la volonté de Dick Grayson de voler de ses propres ailes. Comprenant qu’il est cependant peu envisageable d’éviter la chose indéfiniment, le justicier de Gotham sera introduit dans l’épisode 11 de façon détournée (voire un peu malhonnête). La saison 2 diffusée depuis le 6 septembre introduira quant à elle Bruce Wayne (mais pas Batman !) le temps de trois épisodes.

Outre ces quelques légers défauts, Titans est une série riche et intéressante soutenue par un casting relativement convaincant. Les enjeux sont suffisamment captivants et la série aura le bon goût d’évoluer rapidement en intégrant divers personnages en renfort à l’intrigue. La saison 2 vient ainsi d’introduire les personnages de Superboy et de Deathstroke. À l’heure où les super héros du petit écran donnent souvent à voir tout et (parfois) n’importe quoi, Titans constitue donc une des meilleures productions actuellement basées sur une licence DC Comics.

Alexandre Alvarez
A propos Alexandre Alvarez 158 Articles
Journaliste du Suricate Magazine