Le Sel de la Terre

le sel de la terre affiche

Le Sel de la Terre

de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado

Documentaire, Biopic

Avec Sebastião Salgado, Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado

Sorti le 12 novembre 2014

Comment présenter au cinéma l’oeuvre d’un photographe ? Comment montrer les quarante années de travail de Sebastião Salgado et ce à travers le monde entier ? Le résultat est plus que surprenant, plus que poignant, un acteur français dirait que c’est « énaurme » … et j’ose dire que les qualificatifs ne sont pas assez forts que pour expliciter le ressenti face au film. Wim Wenders, producteur, scénariste, réalisateur (qu’on se rappelle Paris, Texas, palme d’or en 1984) et photographe a réussi ce tour de force avec l’aide du fils de Sebastião Salgado : Juliano Ribeiro Salgado.

Nous suivons tout le long du film le cheminement de ce photographe à travers le monde et ses trop nombreuses déchirures humaines. Nous passons d’un continent à l’autre, d’une famine à une guerre et l’on reste abasourdi par la qualité des photos : est-ce cela notre humanité ?

De là à dire que la misère est magnifiée ? Misère devenue enjeu économique des médias ? Salgado s’en défend et son fils nous fait découvrir le cheminement de son père, qui part de longs mois voire plus pour s’immerger dans un contexte et vivre avec un peuple la désespérance qui le frappe. Trop ? Non car les commentaires de Sebastião, les dialogues de son fils Juliano Ribeiro et de Wim et la musique de Laurent Petitgand sont là pour prendre la mesure du déchirement interne qu’a vécu le photographe, au point que tel un soldat qui laisse son arme au pied, Selgado a déposé son appareil photographique. Pour ne plus jamais photographier ? Voire. Car il est une autre personne qui a agi dans l’ombre : sa femme. Et le remarquable de ce film c’est qu’il a aussi en filigrane toute l’histoire de sa famille : du grand-père qui déforesta sa colline pour subvenir aux besoins de sa famille, à sa femme qui l’aidera à retrouver le sel de la vie. Retourner au Brésil, retrouver la nature, lui donner un coup de pouce et se consacrer avec son appareil à découvrir ce que la Terre a de beau et de majestueux.

À voir absolument et de toute urgence.

Philippe Chapelle
A propos Philippe Chapelle 26 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.