Secrets d’ateliers : l’ornement Art Nouveau

Salle des dessinateurs © Paul Louis & Musée Horta
Salle des dessinateurs © Paul Louis & Musée Horta

À l’heure du déconfinement, nos institutions culturelles sortent doucement de leur léthargie forcée. Le Musée Horta ne fait pas exception à la règle.

À cause de la conjoncture de ces derniers mois, l’exposition L’ornement Art Nouveau a bien failli passer à la trappe. Heureusement, les musées qui collaborent à ce projet ont tous accepté de prolonger leurs prêts qui seront à découvrir du 2 juillet au 27 septembre au Musée Horta à Saint-Gilles.

Une autre perspective sur l’Art Nouveau

L’année dernière, le sujet de l’exposition temporaire était axé sur le mobilier. Aujourd’hui, ce sont les papiers peints et les dessins à la base de projets pour tissu issus des quatre coins de l’Europe qui sont mis à l’honneur. Plus de 80 dessins réalisés entre autres par William Morris, Josef Hoffmann, Charles R. Mackintosh ou encore Henry Van de Velde sont présentés au public en une large fresque murale où toutes les étapes de réalisation, de l’esquisse à l’oeuvre finie proprement dite, sont évoquées.

On y retrouve les thèmes très éclectiques et chers à l’Art Nouveau : la nature, les chinoiseries et autres japonaiseries, et même des inspirations prenant leur source dans les tapisseries de millefleur du Moyen Âge, des tissus brodés du XVIIIe siècle et de l’art égyptien. Un joyeux melting pot si représentatif de ce courant artistique aussi inventif que fugace.

Une double exposition

C’est également l’occasion pour le musée d’ouvrir aux visiteurs, de façon permanente à partir du 2 juillet, l’atelier des dessinateurs de Victor Horta. Entièrement restauré, celui-ci nous permet de plonger tête la première au cœur de la méthodologie de travail de cet artiste pour le moins exigeant. On y retrouve toutes sortes de moulages : dossier de chaise, appliques murales, poignées de porte, chapiteau, etc.

Le Musée Horta étant à la fois l’habitation et l’atelier du maître de l’Art Nouveau, il semblait logique que cet espace, auparavant dédié aux archives, retrouve un peu de son âme d’antan tout en mettant en lumière les étapes de fabrication des œuvres de l’architecte.

Une double exposition donc, avec encore un petit plus. L’étage des domestiques, dans les combles de la maison, est désormais accessible. Il permet de de comprendre la structure architecturale interne de la maison avec notamment une vue sur le mécanisme qui permet de soutenir les escaliers.

À découvrir de toute urgence !

Infos pratiques

  • Où ? Musée Horta, 25 rue Américaine, 1060 Bruxelles (Saint-Gilles).
  • Quand ? Du 2 juillet au 27 septembre 2020, de 14h à 17h30 du mardi au vendredi inclus, et de 11h à 17h30 le weekend.
  • Combien ? 10 EUR au tarif plein. Tarifs réduits disponibles.
Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 251 Articles
Journaliste du Suricate Magazine