Salle(s) comble(s) pour le Smile and Song Festival

Culturellement, la ville de Louvain-La-Neuve est souvent sous-estimée. Mal assise entre sa réputation de ville estudiantine et son architecture urbaine unique en Belgique, la cité brabançonne n’arrive pas à s’imposer comme un pôle culturel majeur en Wallonie. Pourtant, la population y est jeune, ouverte d’esprit et avide de nouveautés.

Les organisateurs du Smile and Song Festival l’ont bien compris. C’est pourquoi, ils reviennent pour la seconde fois à l’Aula Magna pour y présenter ce qu’il se fait de mieux en matière d’humour et de jeunes talents.

Parrainé et lancé par l’un des humoristes phares de la nouvelle génération, Jeremy Ferrari, le festival a connu hier soir un succès de foule convaincant pour sa soirée de gala (retransmise ultérieurement sur RTL TVI mais aussi sur D8 en France). De fait, la salle néo-louvaniste affichait complet, tout comme les autres spectacles qui se dérouleront ces trois prochains jours.

Il faut avouer que le public présent n’a pas eu le temps de s’ennuyer une seule seconde. Celui-ci a pu assister à un show survitaminé et présenté de bien belle manière par le duo gagnant Eric Antoine / Jeremy Ferrari. Au programme, les spectateurs ont pu exercer leurs zygomatiques avec les présences de plusieurs artistes de la scène. Mais l’exercice auquel ils se sont confrontés était assez délicat : faire un sketch en duo. Ce choix s’est avéré plus original que les galas habituels où chaque humoriste vient présenter une partie de son spectacle. Cependant, si certains duos étaient homogènes, d’autres ont moins bien fonctionné. L’un de nos coups de cœur restera celui des jumeaux Steven et Christopher avec les frères Taloche.

Bref, la soirée de gala a dans l’ensemble tenu toutes ses promesses et a ouvert la voie aux spectacles à venir, notamment la fameuse battle d’impro de ce soir qui verra s’affronter la team Ferrari à celle de Patrick Ridremont.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 817 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.