No Sport – Churchill est raconté aux Riches Claires

De et avec Stéphane Stubbé, mise en scène de Christian Dalimier, du 19 avril au 5 mai 2018 à 20h30 aux Riches Claires.

La figure de Winston Churchill intrigue. Il suffit de voir dernièrement toutes les adaptations cinématographiques sur le sujet. Car, si on connaît l’image du Churchill gros, bourru, au cigare au bec et tenant tête à l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, Il est aussi un enfant manquant d’affection, un peintre, celui qui a réussi une évasion légendaire, un prix Nobel de littérature, un homme amoureux. Un homme qui a vécu mille vies et qui ne cesse de surprendre. C’est la mission que se donne Stéphane Stubbé dans sa création No Sport- Churchill, faire découvrir ce personnage haut en couleur.

Déjà joué en 2013 à la Samaritaine, No Sport- Churchill est un spectacle déjà rodé. Sur scène, une baignoire (que Churchill emportait partout avec lui) et un fauteuil (dans lequel se cache alcools et cigares). C’est dans ce décor que, pendant une heure dix, le comédien va emporter le spectateur dans la vie de l’homme politique anglais, se métamorphosant en Winston aux différents âges mais aussi dans les personnalités qui ont parsemé sa vie comme Charlie Chaplin, Bernard Shaw, sa nourrice, les Rois et Reines d’Angleterre jusqu’à Hitler en imaginant la rencontre qu’ils auraient pu avoir.

Le sujet peut effrayer le spectateur qui ne serait pas passionné d’Histoire. Pourtant, il raterait une belle performance d’acteur et un récit passionnant de bout en bout. Si les passages historiques sont bien présents, le récit est parsemé de moments d’émotions ou de rires. Et malgré que Stéphane Stubbé soit seul en scène, il arrive à faire vivre le décor et les différents personnages et permet au public de ne pas sentir la lassitude d’un comédien qui parlerait tout seul pendant plus d’une heure.

Au final, No Sport – Churchill est une pépite d’interprétation de Stéphane Stubbé qui tient le public en haleine avec son récit. Il se glisse, tel un schizophrène, dans les différentes périodes de la vie de Winston Churchill ou des gens qu’il a rencontré. Vous allez rire, vous allez pleurer, vous allez apprendre mais surtout vous ne regretterez pas le déplacement.

Loïc Smars
A propos Loïc Smars 326 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine