Mastodon: Once More ‘Round The Sun

Après trois ans de tournées intensives à travers le monde, Mastodon revient avec un sixième album : Once More ‘Round The Sun.

Depuis sa formation à Atlanta en 1999, ce quatuor s’est rapidement fait un nom sur la scène metal grâce à leur style (mélange de Sludge et de Progressif), des pochettes au design très soigné et typé, et une énergie rarement égalée sur scène.

Bien entendu, le fait de se spécialiser dans un genre précis et qui, n’est pas à la portée de tous, fait que Mastodon ne rassemble pas forcément les foules parmi les métalleux européens. Raison pour laquelle ils se produisent souvent en festival.

Alors, après The Hunter, on en attendait beaucoup de la part des quatre lascars. On notera avant tout (ce qui fait aussi qu’un disque de Mastodon reste rarement inaperçu dans les bacs) la pochette de ce disque.

Un monstre rappelant l’univers du folklore japonais avec des couleurs flash à l’extrême. C’est cette fois Skinner, un artiste de Oakland qui a fait le visuel psychédélique.

Outre ce détail haut en couleurs, l’excitation retombe un peu lorsque l’on écoute l’album qui n’est pas vraiment aussi impressionnant. Certes, c’est chargé de mélodies en tous genres, de riffs en veux-tu, en voilà. On retrouve la patte de Mastodon, mais on se rend compte aussi que certain morceaux comme High Road ainsi que le titre éponyme ont été trop peu travaillés.

Feast Your Eyes présente des parties assez pertinentes mais l’ensemble sonne de façon un peu confuse. A côté de cela, il y a des titres plus forts qui relèvent la cote comme Aunt Lisa et Halloween où le groupe a tenté plus d’originalité.

Le son reste impressionnant et le trio de chants de la part de Troy Sanders, Brent Hinds et Brann Dailor sonne toujours aussi bien. Mais il est vrai que ce disque ne décolle pas vraiment.

Once More ‘Round The Sun n’est sans doute pas le meilleur de Mastodon, mais il reste un bon compromis pour les fans du groupe.

Espérons que la machine ne soit pas usée et que le prochain opus offrira de meilleures surprises.

mastodon1

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.