« Les Losers héroïques », l’odyssée des idiots

Les Losers héroïques
de Sebastián Borensztein
Comédie, Drame
Avec Ricardo Darín, Chino Darín, Luis Brandoni
Sortie le 5 août 2020

Basée sur l’oeuvre de Eduardo Sacheri, intitulée « La Noche de la Usina », cette comédie aussi hilarante qu’attendrissante nous plonge dans le contexte de la crise économique qui a touché l’Argentine de 1998 à 2002.

Fermín Perlassi, ancien footballeur, conçoit un plan pour acquérir et réouvrir une ancienne coopérative agricole afin de surmonter la crise. Convaincu que cette activité pourrait donner de l’emploi à plus de 30 personnes, il rassemble plusieurs voisins de son village pour trouver l’argent nécessaire à cet investissement, avec le soutien de sa femme Lidia, leur fils et, aussi de son ami Antonio Fontana. Ayant réussi à récolter une bonne somme d’argent, Fermín se prépare à demander un prêt à la banque. Cependant, Alvarado, le banquier qui est déjà au courant des restrictions économiques qui s’imposeront bientôt aux citoyens, profite de la confiance naïve de Fermin et le manipule afin qu’il place l’argent directement sur son compte à vue plutôt que dans un coffre fort. Juste après que Fermin ait quitté la banque, Alvarado accorde un énorme prêt en cash à l’avocat Fortunato Manzi. A cause de cette ruse entre Alvarado et Fortunato Manzi, et avec l’imposition des mesures dites « Corralito » qui empêchent les citoyens de retirer plus de 250 pesos par semaine, Fermin et ses amis perdent l’accès à l’argent. Ainsi s’écroule le rêve de la coopérative agricole.

A cette défaite s’ajoute une tragédie qui pousse Fermín à bout. Fatigué des abus que subissent les personnes de son rang, ordinaires, travailleuses, honnêtes et surtout naïves, il décide de se venger avec l’aide de son groupe d’amis et surtout de son fils. S’ensuit alors une série de péripéties dignes d’une odyssée à une échelle très humaine. D’où le titre original en espagnol : « La Odisea de los giles », littéralement, L’Odyssée des idiots.

Avec une photographie agréablement colorée sur des tons pastel, le film nous fait voyager dans des contrées folkloriques de l’Amérique du Sud. Avec un scénario accrocheur et bien construit, ainsi qu’avec des dialogues amusants, la comédie assure un rythme soutenu qui laisse le spectateur dans une sorte de suspens original. L’histoire regorge de surprises les unes plus drôles que les autres et c’est avec finesse que le réalisateur suscite nos émotions. D’autre part, le jeu d’acteur est remarquablement réaliste et chaque personnage offre une touche de charme à cette aventure.

Une comédie qui apporte de la fraîcheur et un sentiment d’accomplissement pour tous ceux qui, un jour, auraient été confrontés aux inévitables injustices de la vie en société. A voir en version originale pour savourer toute la musicalité de la langue espagnole avec les inflexions et les expressions charmantes de l’accent argentin.

Donata Vilardi
A propos Donata Vilardi 22 Articles
Journaliste du Suricate Magazine