La plus précieuse des marchandises

Une pièce de Jean-Claude Grumberg mise en scène par Janine Godinas avec Jeanne Kacenelenbogen. Du 18 janvier au 26 février 2022 au Théâtre Le Public à Bruxelles.

La plus précieuse des marchandises est un « seule en scène » touchant qui évoque la déportation des juifs pendant la Seconde guerre mondiale à la manière d’un conte. Le dramaturge français Jean-Claude Grumberg imagine l’histoire d’une petite fille juive ayant survécu à la Shoah grâce à une femme inconnue qui, un peu par hasard, la prend sous sa protection. Un récit à points de vue multiples, la fois tragique et merveilleux.

Un petit miracle en temps de guerre

1943. En pleine guerre, un couple de bûcherons vit isolé dans la forêt. Un beau jour, la femme trouve un bébé dans la neige, un bébé jeté d’un convoi à bestiaux par son père, un médecin juif déporté avec sa femme et son autre enfant. Ce geste de désespoir va changer la vie du couple et surtout de la femme qui voit en la petite fille l’enfant qu’elle n’a jamais eu. Dans un quotidien misérable fait de froid et de faim, l’enfant est comme une petite lumière au bout du tunnel, un espoir de voir triompher la vie après la guerre et son lot de morts.

Une leçon de survie

Pour mettre en scène La plus précieuse des marchandises, Janine Godinas fait le choix de la sobriété. Le décor créé une ambiance sombre évoquant une petite cabane dans la forêt et les effets de musique et de lumière sont discrets, servant principalement à marquer les transitions entre les différentes étapes du récit. C’est bien le texte qui est mis en avant, raconté à la troisième personne par la comédienne Jeanne Kacenelenbogen. Pendant près d’une heure, celle-ci incarne en alternance les différents personnages tout en gardant une certaine distance avec eux : beaucoup de personnages restent sans nom (dont la « pauvre bûcheronne »), et la dureté du propos n’empêche pas quelques petits clins d’œil humoristiques dans les dialogues.

À a fois imaginaire et ancré dans un drame historique bien réel, ce conte universel dépasse l’évocation de la Shoah pour offrir au spectateur un récit de résilience face à l’adversité, une leçon d’espoir face à la violence du monde.

Publié chez Seuil en 2018, La plus précieuse des marchandises est également disponible en audiolivre, raconté par Pierre Arditi.

A propos Soraya Belghazi 258 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine