“La Peur au milieu d’un vaste champ et autres nouvelles”, entre poésie et tragédie

Titre : La Peur au milieu d’un vaste champ et autres nouvelles
Auteur : Mustafa Taj Aldeen Almosa
Editions : Actes Sud
Collection : Sindbad – la bibliothèque arabe
Date de parution : 8 janvier 2020
Genre : Nouvelles, Anthologie

Paru aux éditions Actes Sud en janvier, La Peur au milieu d’un vaste champ et autres nouvelles est un recueil de nouvelles de l’auteur syrien Mustafa Taj aldeen almosa, connu en Syrie et dans le monde arabe pour ses recueils de nouvelles et ses pièces de théâtre. Cette anthologie, mélangeant le fantastique et les horreurs de la guerre, plongera le lecteur dans la réalité syrienne d’aujourd’hui.

Le lecteur fera tour à tour connaissance avec des peintres ivres, des écrivains, des maris volages, un clochard et bien d’autres encore. Les personnages de Mustafa Taj Aldeen Almosa sont en effet des Syriens ordinaires qui se meuvent dans des lieux familiers, nullement exotiques, mais où soudain surgit le surnaturel sous les traits d’un fantôme ou d’un génie ou encore d’un animal doué de raison.

Au niveau du fond, c’est ce mélange des genres qui est la grande force de ce recueil. Tout en parlant de sujets graves, l’auteur parvient à garder une certaine légèreté dans son propos, ses récits étant aussi beaux que tragiques. Il fait ainsi appel à notre imaginaire et aux forces de la nature pour qu’à l’image d’une parabole, il puisse nous distiller des leçons de vie à travers ses courtes nouvelles. Ainsi, si la mort rôde à chaque page du récit, l’ambiance est moins lourde que l’on pourrait s’imaginer et c’est avec plaisir qu’on navigue d’un récit à l’autre.

Il est d’autant plus facile de plonger dans cette anthologie que la forme de celle-ci est parfaitement maîtrisée, avec ses nouvelles plus ou moins longues, qui pour la plupart captiveront certainement les lecteurs. Le genre de la nouvelle est une discipline exigeante, mais Mustafa Taj Aldeen Almosa maîtrise parfaitement son sujet, sachant planter le décor et décrire les protagonistes en quelques lignes.

Au final, La Peur au milieu d’un vaste champ et autres nouvelles est une agréable surprise. Si les lecteurs pourraient avoir certaines appréhensions de par la sévérité du sujet, celles-ci disparaîtront au bout de quelques pages, tant la lecture de cette anthologie ravira par la beauté de ses textes et la fluidité de sa lecture.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 166 Articles
Journaliste - Responsable BD du Suricate Magazine