La mort n’est que le début… de l’enquête du médecin légiste

Titre : La mort n’est que le début… 
Autrice : Prof. Silke Grabherr
Editions : Favre
Date de parution : 21 octobre 2020
Genre : témoignage, médecine

Popularisé par de nombreuses séries TV depuis une vingtaine d’années, le médecin légiste est devenu un personnage central des enquêtes policières, ayant la capacité de résoudre les énigmes les plus insolubles grâce au pouvoir de la science. Et si de nombreux progrès ont été réalisés dans ce domaine ces dernières années, la réalité est bien plus complexe que la fiction, ce que l’excellent livre du professeur Silke Grabherr, La mort n’est que le début de l’enquête du médecin légiste va nous démontrer.

Face à la mort, nous sommes tous égaux, en ce sens où tous les corps se soumettent aux règles de la thanatologie, qui est l’étude des signes, des conditions, des causes et de la nature de la mort. Comprendre ces règles, apprendre cette science de la mort et étudier l’écriture des événements qui entourent le décès est le travail du médecin légiste. Et si les circonstances ne sont pas claires, une multitude d’examens, de techniques et de professions différentes vont tâcher de déterminer la cause de la mort.

C’est d’ailleurs une des premières idées auxquelles l’autrice tord le cou, à savoir que le légiste serait omniscient et seul dans sa morgue. A la lecture de La mort n’est que le début de l’enquête du médecin légiste, on comprend que la médecine est devenue une science tellement complexe et spécialisée que nul ne peut en maîtriser tous les savoirs. Et que dès lors, trouver la cause du décès est un processus long, méticuleux et collaboratif.

Mais le professeur Silke Grabherr ne s’attarde pas uniquement sur les morts, une partie importante de l’emploi du temps d’un médecin légiste étant consacrée aux vivants, l’expertise de celui-ci étant demandée par la justice dans de nombreux domaines.

A travers cet ouvrage, l’autrice démonte de nombreux clichés et nous montre la complexité et la diversité des tâches d’un médecin légiste, loin des approximations et erreurs factuelles véhiculées par l’industrie du divertissement. Un livre fort instructif, qui s’adresse à tous ceux qui veulent savoir comment les corps peuvent faire parler les morts.

A propos Vincent Penninckx 244 Articles
Journaliste - Responsable BD du Suricate Magazine