Kroll en scène : une édition 2020 toujours aussi réussie

Photographie du spectacle Kroll en scène, édition 2020.

De Pierre Kroll. Mise en forme de Bruno Coppens. Avec Pierre Kroll. Du 4 au 11 janvier 2020 à 20h30 au Théâtre le Public à Bruxelles.

Le spectacle Kroll en scène est devenu une véritable institution pour les férus d’actualité et de politique belge, un peu comme La Revue des Galeries ou Sois-Belge et tais-toi. L’édition 2020 ne déçoit pas, avec une dimension autobiographique un peu plus marquée qui s’ajoute aux commentaires de l’actualité.

Déjà cinq ans que le caricaturiste et chroniqueur Pierre Kroll s’est lancé dans le seul en scène, sur les conseils de son ami Bruno Coppens. Un exercice qui ne venait pas forcément de soi pour un dessinateur de la presse écrite, mais qui fonctionne extrêmement bien grâce à une mise en scène dynamique et centrée autour de l’image, avec la projection en direct sur grand écran de dessins publiés ou dessinés par l’artiste en live.

Une touche personnelle

En plus de croquer avec humour l’actualité politique et sociale, l’édition 2020 du spectacle inclue une première séquence plus intime dans laquelle Pierre Kroll évoque son enfance au Congo et son éducation par un père athée et une mère catholique pratiquante. Une histoire personnelle qui explique son attachement à la libre pensée et à la tolérance religieuse.

Après cette première séquence très réussie, Kroll reprend ses sujets de prédilection tels que la royauté, les hommes et femmes politiques, ou encore les relations internationales. Comme toujours, le ton est irrévérencieux et chacun en prend pour son grade.

Un hommage à la liberté d’expression

Condamnant les excès du politiquement correct, Kroll explique ses choix et les réactions suscitées par certains de ses dessins controversés. Raciste, antisémite, irrespectueux des personnes handicapés… les accusations reçues par le dessinateur ne manquent pas. Un comble pour un caricaturiste dont le métier consiste justement à accentuer les stéréotypes, à simplifier et à exagérer pour faire (sou)rire tout en faisant passer un message.

Comme lors des éditions précédentes, une place importante est accordée par Kroll aux menaces que fait peser l’extrémisme religieux quel qu’il soit sur la liberté d’expression. Malgré certaines redites d’une année à l’autre, on ne se lasse pas d’entendre Kroll défendre le droit de rire de ce qui est sacré – sans manquer pour autant de respect envers les croyants et les non-croyants.

En prime cette année, une petite rétrospective historique avec la projection de quelques caricatures de la Révolution française et de la révolution de 1830 (les fameuses caricatures d’Honoré Daumier représentant Louis-Philippe comme une grosse poire), ainsi qu’une sélection d’extraits des Évangiles revisités.

Un spectacle sans tabous d’1h30 à voir jusqu’au samedi 11 janvier 2020 au Théâtre le Public.

Soraya Belghazi
A propos Soraya Belghazi 148 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine