Ignea : The Sign of Faith

Partons aujourd’hui en Europe de l’Est. Plus particulièrement en Ukraine et nous pencher ainsi sur le nouvel album du groupe Ignea baptisé The Sign Of Faith.

Fondé en 2011, le groupe s’est tout d’abord appelé Parallax. Ils furent l’un des premiers groupes à jouer du métal oriental en Ukraine. Mais lorsqu’on y prête l’oreille, on s’aperçoit rapidement que la musique de cette formation ne se limite pas à cette touche orientale puisqu’on y trouve également des éléments du métal symphonique, industriel, progressif, ..

Côté line-up, on retrouve la chanteuse Helle Bogdanova, le claviériste Evgeny Zhytnyuk, le guitariste Dmitri Vinnichenko, le bassiste Xander Kamyshin et enfin, le batteur Ivan Kholmogorov.

En 2013, ils sort leur premier EP intitulé Sputnik sur lequel on peut déjà entrevoir tout leur talent.

En 2015, le groupe change de nom et va s’appeler Ignea. Ils vont enregistrer une chanson (Alga) avec un orchestre symphonique. Un clip sera tourné à l’occasion et atteindra plus d’un million de vues sur Youtube.

Le succès grandissant, Ignea va faire la première partie d’Orphaned Land à Kiev. Les voici à présent de retour avec ce nouvel album.

Sign of Faith est sans nul doute un chef d’œuvre à plus d’un titre. Tout d’abord, il faut souligner la qualité des compositions qui offrent un panel musical très impressionnant. Certes, les mélodies orientales dominent l’ensemble. Mais on retrouve dans ce disque énormément de technique, de mélodicité et de variations qui en font un album extrêmement riche.

La chanteuse Helle Bogdanova est aussi efficace dans des chants aux mélodies complexes que dans du growl. Le disque nous fait beaucoup voyager et chaque morceau est une merveille.

Ignea est certainement l’un des groupes les plus talentueux d’Europe. Non loin des géants du genre, le groupe a véritablement forgé son style et on ne peut qu’admirer le travail fourni sur ce disque. La production est parfaite et renforce la beauté de chacune des chansons.

Ignea n’a pas non plus hésité à faire des titres engagés comme par exemple Şeytanu Akbar qui ouvre le disque. Une chanson contre le terrorisme qui frappe nos contrées.

D’autres chansons, comme Alexandria, font référence à la culture orientale ou encore à l’histoire de notre monde comme dans Jahi qui fait référence à la langue iranienne ancienne et celle de l’ancien livre sacré des Zoroastriens.

Ignea nous offre là une œuvre complète, tant au niveau musical que dans les thématiques abordées. Un chef-d’oeuvre complexe sur beaucoup de points de vues et qui nécessite plusieurs écoutes pour en apprécier toutes les nuances.

Rares sont les groupes qui impressionnent de la sorte. Ignea a sans aucun doute un talent hors du commun. Sign of Faith est d’ores et déjà l’un des joyaux musicaux de cette année.

Pour plus d’infos sur Ignea, cliquez ici pour consulter leur site.

Note : 9/10

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine