How I Live Now de Kevin MacDonald

how i live now dvd

How I Live Now

de Kevin MacDonald

Action, Drame

Avec Saoirse Ronan, Tom Holland, George Mackay, Haley Bird, Danny McEvoy

Sorti en DVD/Blu-Ray le 16 juillet 2014

Kevin MacDonald avait frappé les esprits avec Le Dernier roi d’Ecosse, révélant le jeune James McAvoy et faisant de Forest Whitaker un acteur oscarisable en puissance, grâce à son interprétation hallucinante du dictateur Amin Dada. Par la suite, tout en continuant sa carrière dans le documentaire (Marley par exemple), MacDonald a voulu explorer différents genres cinématographiques tout en conservant sa liberté, souvent au budget sacrifié. Après avoir exploré le péplum dans l’adaptation du roman de Rosemary Sutcliff, L’Aigle de la Neuvième Légion et raté le sous-texte d’actualité recherché, il tente cette fois-ci un détour du côté des films sur fond de fin du monde.

How I live now raconte le destin de Daisy, une jeune américaine élevée par son père (sa mère est morte en couche), qui est envoyée chez ses cousins en Angleterre. Cela pourraient être de sublimes vacances, à deux détails près : une troisième guerre mondiale se prépare et Daisy est l’archétype même de la citadine insupportable bourrée de tocs et ne sachant pas se laisser vivre. Passé la confrontation avec une populace locale, elle finit par lâcher prise et même de tomber amoureux de son cousin (par alliance tout de même). C’est quand tout est heureux que la guerre commence, en même temps que la fin des illusions de leur jeunesse à tous.

Le film est une adaptation d’un livre de Meg Resoff (paru chez nous chez Albin Michel en 2006) qui a eu un certain succès. Comme pour son précédent film, MacDonald explore un nouveau genre, un livre sous le bras. Comme précédemment, il y a à boire et à manger. Le réalisateur écossais a un talent indéniable pour tenir une caméra et faire beaucoup avec peu de moyens. La confrontation entre le monde idyllique des vacances et la violence crue de l’état de guerre est très réussie. C’est plutôt au niveau de la romance obligatoire que cela se détériore. Tout d’abord, on n’arrive pas à croire au couple qui se forme, que ce soit l’alchimie entre eux ou au niveau de la morale que peut engendrer un tel couple, presque incestueux. Au final, on finit par ne plus s’intéresser à cette histoire mais plutôt aux petits moments de bonheur, aux paysages magnifiquement cadrés et à la tension et la violence qu’amène la guerre. Et rien que pour cela, le film vaut le détour.

Si on jette un œil du côté des bonus par contre, c’est la désolation. Autant, dans les éditions simples de DVD, les bonus sont souvent trop promotionnels ou trop succincts. Cette fois-ci, ils sont plutôt presque absents. Une pub pour le Blu-Ray, des bandes annonces, deux scènes coupées (inutiles) et une vidéo de tournage de 5 minutes où l’on ne voit pas le tournage, mais plutôt les scènes du film que l’on vient de voir et trois phrases de chaque acteur. Ne pensez même pas aux commentaires du film, ils n’existent pas.

Au final, où est l’intérêt d’acheter cette galette ? Tout simplement, malgré l’absence de bonus et une romance inintéressante, Kevin MacDonald nous prouve encore une fois que même si le prix de la liberté est parfois contraignant, il n’en reste pas moins un talentueux cinéaste. De plus, la publicité de la campagne anglaise est assurée, tellement l’envie de sortir de l’écran et de s’y promener est forte.

Loïc Smars
A propos Loïc Smars 309 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.