Histoires de Monsieur Keuner de Bertolt Brecht et Ulf K.

Monsieur Keuner

auteurs : Bertolt Brecht et Ulf K.
édition : L’Arche
sortie : novembre 2015
genre : roman graphique

Provocateur attachant et dialecticien du quotidien, le Monsieur Keuner de Bertolt Brecht fait son entrée dans le monde de la bande dessinée sous les crayons d’Ulf. K. Une première pour l’œuvre de Brecht et un pari réussi : mélanger humour et philosophie en cases et en bulles.

Lorsqu’on lui demande ce qu’il fait tranquillement allongé sous un arbre, Monsieur Keuner réponds qu’il se « donne de la peine », qu’il prépare sa « prochaine erreur ». Lui fait-on remarquer qu’il est toujours le même après de nombreuses années, qu’il s’exclame « Quelle horreur ! ». Subtil sans faux airs, Monsieur Keuner à cette capacité d’échapper sans prévenir aux lieux les plus communs, de réveiller la pensée ordinaire d’une simple pichenette dialectique.

Accompagné la plupart du temps d’un personnage incarnant le gros bon sens, Monsieur Keuner traverse 34 petites histoires qui sont autant d’aphorismes. L’album se laisse ainsi lire à n’importe quel rythme, que l’on veuille rester sur une planche le temps d’un sourire ou prendre la journée pour y réfléchir.

Compagnon de route

Les Histoires de Monsieur Keuner d’Ulf K. sont l’adaptation de l’oeuvre éponyme de Brecht. A l’origine, il existe 87 de ces petits récits en prose. Brecht les a rédigés tout au long de sa vie (de ses 28 ans à sa mort), faisant de Monsieur Keuner l’un de ses personnages les plus fidèles. On le retrouve également à l’occasion dans certaines pièces, toujours par touches, jamais au premier plan.

Ulf K. ne s’y est pas trompé, l’auteur et son personnage sont en quelque sorte frères jumeaux. Les cheveux courts, les lunettes et les costumes simples de Keuner, sont ceux de son créateur. Monsieur Keuner c’est Brecht dans son rôle favori, celui de pédagogue hors classe, de philosophe sans œuvre, de tribun sans tribune.

Parvenir à débarrasser la réflexion de toute prétention, pouvoir donner à penser l’histoire, la morale ou la politique avec des mots simples et des situations ordinaires, c’est l’obsession première de Brecht. Et c’est là où M. Keuner excelle.

Compagnon de plage

Avec un trait sobre sans pour autant manquer de vie et surtout un sens remarquable de la mise en situation, Ulf K. rejoint cette même démarche. Son album est accessible à tous, adultes comme enfants, connaisseurs  comme néophytes.

Brecht / Ulf K. même combat ! Du fond comme de la forme, on reçoit une même invitation à faire de l’esprit critique une gymnastique quotidienne. Quoi de mieux pour cela que de faire connaissance avec son propre Monsieur Keuner ? Et de se demander avec lui tranquillement allongé sur une plage, si les hommes étaient des requins, que diraient-ils aux poissons plus petits ?

Alexis Hotton
A propos Alexis Hotton 23 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.