Dagoba : Tales Of The Black Dawn

Nous vous avions parlé il y a quelques mois de leur live au Hellfest 2014, l’un des moments les plus mémorable de la scène française présente à cette édition. Le fameux groupe marseillais, Dagoba, revient en force avec Tales Of The Black Dawn, un sixième album pas piqué des vers.

Le groupe avait déjà donné le ton sur les réseaux sociaux en dévoilant cette pochette sur laquelle figure une chauve-souris ensanglantée.

dagoba

On se doutait bien que le calme serait de courte durée. D’autant que cette fameuse prestation au Hellfest et les dates qui suivirent encouragèrent certainement le groupe à aller plus loin encore et à donner le meilleur d’eux-mêmes sur ce disque.

Alors, on dit souvent qu’on prend une gifle lorsqu’on est surpris par la qualité d’un album. Ici, je dirais plutôt qu’on se prend des pavés dans la gueule !

Tales Of The Black Dawn, c’est dix pavés bien durs à se manger un à un. Pas de doute, le groupe y a mis le paquet et le résultat est plus que satisfaisant.

Une fois de plus, Logan Mader a mis son empreinte sur ce son collossal. Les instruments tabassent comme il se doit et le tout est massif et brutal à souhait.

Franky Costanza martèle sauvagement ses fûts tout au long de l’album. Shawter, Z et Werther amènent la juste dose de lourdeur et des riffs toujours plus entrainants à chaque morceau. Il faut aussi souligner le travail vocal d’un Shawter au mieux de sa forme qui vous percera les tympans dès son premier hurlement dans The Sunset Curse, premier single dévastateur de cette énorme dalle qu’est Tales Of The Black Dawn.

 

Un excellent disque qui devient très rapidement addictif dès la première écoute et qui confortera certainement Dagoba comme l’un des leaders du genre dans l’Hexagone et à l’étranger.

Pour permettre à un maximum de fans à travers l’Europe de découvrir ces nouveaux  joyaux en live, Dagoba sera en tournée aux côté de Moonspell dès le mois d’octobre. Ils seront d’ailleurs de passage en Belgique le 21 novembre à l’Atelier Rock de Huy. Ne les manquez pas !

Pour vous donner l’eau à la bouche, voici le clip de Born Twice, le second single de ce nouvel album.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.