Coco Cuba, quand Chanel envahit les ruelles de La Havane

Depuis l’assouplissement de l’embargo et la baisse des tensions entre les Etats-Unis et Cuba, la grande île des Caraïbes (plus de trois fois la taille de la Belgique) retrouve des couleurs sur la scène internationale pour le plus grand bonheur de ses habitants.

Mais voilà, après un demi-siècle d’isolement et d’autarcie économique, Cuba est un véritable eldorado pour le tourisme mais aussi pour les multinationales qui rivalisent actuellement d’ingéniosité pour profiter de l’image unique que propage l’île à travers le monde.

Cela est particulièrement vrai pour les stars et les marques de luxe. Alors que Cuba devient petit à petit la destination à la mode, Chanel a décidé de présenter mardi un défilé de mode dans les ruelles de La Havane intitulé Coco Cuba. Une “collection Croisières 2017” dévoilant une gamme de mi-saison et surtout, une volonté de Karl Lagerfeld de casser un peu les codes en plaçant ses nouvelles créations dans un environnement hors du temps.

Car l’envers du décor est bel et bien commercial. De fait, Chanel n’a pas eu pour vocation de nouer des liens avec la population locale (très pauvre). Les invités étaient triés de telle sorte que seuls les étrangers ou les hauts dignitaires cubains puissent avoir accès au défilé.

Malgré cette sectarisation, l’arrivée de l’une des plus grandes marques de luxe française symbolise beaucoup pour les cubains, eux qui avait pu saluer l’arrivée du premier paquebot américain la veille.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 834 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.