Casabianca et Varda : entre street art et patates au musée d’Ixelles

Actuellement, deux expositions sont à ne pas manquer au musée d’Ixelles. La première est Outings. Forte de son succès, elle est consacrée à l’artiste Julien de Casabianca et ses fresques de street art. La seconde est unique et réalisée par l’artiste et cinématographe Agnès Varda.

Outings Project : Du street art au musée d’Ixelles et de l’art dans les rues d’Ixelles

Julien de Casabianca est cinéaste et artiste street art. Il est à l’origine de l’Outings Project, lancé en 2014. Celui-ci propose un musée hors cadre, avec lequel il a réalisé des fresques dans les rues du monde entier, représentant des personnages issus d’œuvres présentes dans les musées. La recette est simple et pourtant efficace, une photo prise avec un smartphone, qui est ensuite imprimée à taille humaine, isolée de son contexte initial, pour être enfin collée dans la rue. On retrouve dans cette exposition une dizaine de photographies de ces fresques in situ, prises à travers le monde.

Les collections permanentes du musée sont elles aussi adaptées à ce projet, puisqu’elles se concentrent sur les portraits bourgeois, thème privilégié par Julien de Casabianca. L’exposition n’est pas uniquement intra-muros, puisqu’un parcours s’inscrivant dans la démarche de l’Outing Project a été créé dans les rues d’Ixelles autour du musée. Vous trouverez donc vingt fresques représentant des personnages des collections du musée. Une façon originale de redécouvrir ces œuvres, mais aussi de les rendre accessibles et visibles à tous. C’est un projet participatif qui a permis de rassembler la commune, ainsi qu’un groupe de jeunes et de seniors, pour mener à bien sa réalisation.

Un plan du parcours est disponible sur place, ou téléchargeable sur le site internet du musée. Toutefois, certaines fresques du quartier ne sont malheureusement déjà plus visibles, abîmées ou complètement déchirées. L’exposition au musée est quant à elle actuellement en prolongation. Vous avez jusqu’au 30 avril pour la voir.

Agnès Varda et ses patates

Outre Julien de Casabianca, un second cinéaste et artiste français a pris possession du musée d’Ixelles. Il s’agit d’Agnès Varda. Née à Ixelles en 1928, elle y vit jusqu’en 1940, avant de partir pour la France. Photographe et cinéaste de renom, elle a débuté sa carrière d’artiste en 2003.

« Patates & compagnie » est une exposition unique, créée par l’artiste elle-même. Il s’agit d’une exposition autobiographique, retraçant ses souvenirs d’enfance à Bruxelles, mais aussi son parcours artistique. Les deux sont en effet intimement liés puisque Agnès Varda a, tout au long de sa carrière, utilisé ses souvenirs dans ses films et ses œuvres. Ainsi, on retrouve les lieux de son enfance comme les plages qui ont inspiré le film Les plages d’Agnès, mais aussi certaines de ses œuvres évoquant la mer, présentes dans l’exposition.

L’installation principale, en lien avec le titre et l’affiche de l’exposition, se présente sous forme de triptyque composé de trois écrans. Elle constitue un clin d’œil manifeste aux triptyques des primitifs flamands, qui ont fortement marqué l’artiste. Ce triptyque-ci n’évoque cependant pas une scène religieuse, mais un cycle de vie : celui du vieillissement de la pomme-de-terre. Au centre, une patate en forme de cœur fait écho au son de la respiration. Au sol, 600 kilos de pommes de terre vont également vieillir tout au long de l’exposition. L’installation nous évoque aussi le film d’Agnès Varda : Les glaneurs et la glaneuse. Il s’agit de la première œuvre de l’artiste, exposée en 2003, à la biennale d’art contemporain de Venise.

Beaucoup d’autres œuvres présentes à cette exposition ont été spécialement créées et pensées pour le musée et ne pourraient être exposées ailleurs. Cela rend cette exposition tout à fait unique. En effet, l’artiste a utilisé des meubles du musée dans l’une de ses installations. De plus, la reproduction des étangs d’Ixelles au centre de la pièce principale, en font une exposition destinée uniquement à un public bruxellois.

On regrette toutefois, l’absence de texte explicatif des œuvres pour certaines d’entre elles. L’audio-guide ou la visite guidée sont donc recommandés.

Crédits photos © Emilie Aires


Informations pratiques :

Exposition Outings Project :
Du 5 mars 2016 jusqu’au 30 avril 2016

Exposition Agnès Varda, Patates & compagnie
Du 25 février 2016 jusqu’au 29 mai 2016

Au musée d’Ixelles, rue Jean Volsem, 71

Du mardi au dimanche de 9h30 à 17h

Prix des entrées : 8€/5€

www.museedixelles.be

musee@ixelles.be

Emilie Aires
A propos Emilie Aires 1 Article
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.