Ah, ça ira ! La Révolution en action

Détail de la BD "Ah, ça ira !" (Delcourt, 2019)

Couverture de la BD "Ah, ça ira !" (Delcourt, 2019)

Scénario : JD Morvan
Dessin : Julen Ribas
Editeur : Delcourt
Sortie : 12 juin 2019
Genre : Historique, aventure

La Révolution française est une source inépuisable d’inspiration pour les auteurs. La nouvelle bande dessinée historique Ah, ça ira ! redonne vie à cette période de l’histoire riche en rebondissements. Le premier tome de la série, « Le pain et la poudre », campe un trio de personnages hauts en couleurs, prêts à en découdre pour profiter du vent de liberté qui souffle sur le pays.

Une plongée dans le Paris populaire de 1789

Le personnage principal, Lissandro, est un jeune orphelin qui a grandi dans la rue, « à la dure ». Après s’être formé au combat pendant la guerre d’indépendance des États-Unis, il revient à Paris en juillet 1789. Il y retrouve sa sœur Églantine et son ami d’enfance, Frédéric. En faisant de ce dernier un journaliste, JD Morvan permet aux autres personnages de suivre de près les évènements politiques en cours. Les trois jeunes gens, critiques envers la monarchie, sont épris de liberté, mais leur priorité est avant tout d’empêcher le mariage d’Églantine avec un vieux marquis que son père adoptif cherche à lui imposer en échange d’une dot généreuse.

Le dessin de Julen Ribas offre de belles ambiances nocturnes, avec notamment des vues aériennes du quartier de marais et de la Place de Grève telles qu’elles étaient à la fin du XVIIIe siècle. Mais le trait du dessinateur est surtout très dynamique car Ah, ça ira ! accorde une grande place aux scènes d’action.

Un jeune aventurier qui n’a pas froid aux yeux

Les scènes de combat font en effet parfois presque penser à des films d’arts martiaux. C’est notamment le cas dans la scène représentant la bataille de Yorktown en octobre 1781. Lissandro y prend d’assaut les troupes anglaises et s’attaque seul au général Cornwallis. Ce personnage de gamin des rues devenu un mercenaire invincible est tout aussi peu réaliste que celui de sa sœur, jeune femme rebelle dont les revendications féministes paraîtraient moins anachroniques si elles étaient exprimées dans un langage plus proche des conventions de l’époque. Mais le contexte historique sert ici avant tout de prétexte à un récit d’aventures dont les héros dépassent la réalité.

Une saga en quatre tomes dont le deuxième opus devrait paraître d’ici décembre 2019.

Soraya Belghazi
A propos Soraya Belghazi 109 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine