A Bigger Splash, la piscine sans Romy et Alain

RZ6A3323.JPG

a bigger splash poster

A Bigger Splash

de Luca Guadagnino

Policier, Drame

Avec Tilda Swinton, Ralph Fiennes, Dakota Johnson

Sorti le 6 avril 2016

Marianne – chanteuse de rock en vogue – et Paul, son compagnon, sont venus se reposer à l’écart du monde dans une villa sur l’île de Pantelleria en Italie. Ils y passent des journées paisibles et romantiques sous la chaleur brûlante de l’été jusqu’à ce qu’un vieil ami, Harry, fasse irruption de façon inopinée en compagnie de sa fille. L’intrus n’est pas le bienvenu car Marianne, récemment opérée du larynx, a besoin de calme pour retrouver sa voix, or Harry n’a rien de reposant.

Thriller franco-italien, ce long métrage est un remake extrêmement fidèle du film La Piscine sorti en 1969 avec Romy Schneider et Alain Delon. On y retrouve d’une part les mêmes personnages où les prénoms ont été conservés et d’autre part, plusieurs scènes qui sont carrément des copiés-collés du grand classique français.

Tout comme dans La Piscine, l’atmosphère y est pesante et particulière ; il y a une certaine langueur et également de la lenteur dans le déroulement de l’action. Le réalisateur porte un regard sur le style de vie de ces jet-setters de luxe (sexe, drogues et rock’n roll) et le mélange d’une vie amoureuse précédente avec celle d’aujourd’hui fait office de bombe à retardement : cela ne fait pas bon ménage, de surcroît si l’alcool s’en mêle, cela complique encore la situation. La présence d’une belle jeune fille aux allures de Sainte-nitouche perturbatrice n’arrange décidément pas les choses. Le film est complexe et sérieux, alliant les ambiances tendues au côté de la trame plus psychologique du scénario. La seule incursion de la réalité dans ce théâtre du désir en vase clos : les migrants, qui serviront de coupables idéaux à un accident funeste et téléphoné.

Ralph Fiennes, dans le rôle d’Harry, y interprète avec panache un personnage exubérant, débordant et fatigant. De ce fait, il se place presque en personnage principal du film ; il perce bien davantage l’écran que Maurice Ronet dans la précédente version… Et c’est là tout le problème du film, car comment faire mieux que le tandem Delon-Schneider, ces deux montres sacrés ? Dans A Bigger Splash, Tilda Swinton et Matthias Schoenaerts ne sont que leurs pâles reflets.

Alors que La Piscine faisait 1h40 de projection, celui-ci dure 2 h et c’est malheureusement trop long. Le film aurait pu être plus ramassé afin de maintenir davantage l’ambiance particulière voire malsaine qui y règne.

Ce long métrage séduira peut-être les jeunes générations mais pour ceux qui connaissent la réalisation de Jacques Deray, le remake n’apportera rien de plus, si ce n’est se demander pourquoi.

Inès Bourgeois
A propos Inès Bourgeois 37 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

1 Rétrolien / Ping

  1. "A bigger splash" : le libre remake érotique de "La piscine" en salles demain - Mes Actus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.