18 Days : Resurgence

Nous les avions découvert il y a quelques temps avec un premier Ep très remarquable intitulé Stories Untold. Revoici les 18 Days avec leur nouvel album Resurgence.

Originaires de Caroline du Nord, 18 Days est un groupe qui a déjà pas mal d’expérience de la scène depuis leur formation en 2011.

On sent d’ailleurs à l’écoute de ce nouveau disque que les membres ont beaucoup mûrit depuis le précédent album. Les compositions sont ici beaucoup plus travaillées et le chant de Mindy Jackson-King a beaucoup gagné en assurance. Le guitariste Jake Hiatt et le bassiste Darren Wilson proposent des riffs très intéressants et le batteur Sam Meland a semble-t-il affiné son jeu avec davantage de groove.

18 Days a aussi travaillé sur les variations et les différences d’intensités, ce qui donne beaucoup plus d’âme à leur musique.

Prenons par exemple Cold Summer Day qui ouvre le disque. Le morceau commence par une introduction très douce menée par des cordes et le groupe entre en scène avec douceur et de façon très naturelle. Mindy débute aussi doucement sur ce fond de groove qui se durci après deux minutes pour gagner en intensité.

Ensuite,  Soar nous emmène dans une atmosphère plus sombre. On remarque que Mindy a pas mal travaillé sur ses parties vocales qui sont plus mélodieuses et davantage saturées quand cela est nécessaire. Jake Hiatt se donne à cœur joie côté riffs. Soar est certainement l’un des titres phare de l’album et on se doute que la chanson a certainement beaucoup de succès en live.

Sur Crash and burn, le groupe nous surprend par cette spontanéité et le jeu de guitare qui semble être cette fois un cran au-dessus. Jake semble se métamorphoser en shredder infernal sur ce titre, ce qui est sans doute ce qui étonne le plus sur ce morceau puisque le groupe ne faisait pas dans la dentelle sur le précédent opus.

Autre titre très remarquable sur le disque : Eradicate. Un groove très pesant et des riffs menaçants qui renforcent le côté malsain de la chanson. On retrouve ici une Mindy dans un premier temps mélancolique puis très remontée qui hurle sa rage au micro. Côté ambiances, on est aussi servis et on constate de nouveau la maîtrise du groupe dans tout ce qui touche au groove qui est très présent chez eux. Tous sonne de façon très naturelle et on réalise que la musique de 18 Days est très efficace et entraînante.

Enough est le genre de titre parfait pour clôturer l’album. On y retrouve une rage et une détermination qui vont de pair avec ces riffs hurlants et ce groove qui tabasse.

Dans Resurgence, 18 Days nous offrent là un condensé parfait de groove, de rage et de mélancolie à travers six titres extrêmement efficaces et calibrés. Ils imposent aussi leur groove metal et cette sincérité qui les rend si singuliers.

Note : 7/10

Pour plus d’infos sur le groupe 18 Days, consultez leur page Facebook en cliquant ici.

 

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 485 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine