Le Monde de Nathan, celui d’une bande d’estropiés émotifs

xy le monde de nathan poster

Le monde de Nathan

de Morgan Matthews

Drame, Comédie

Avec Asa Butterfield, Rafe Spall, Sally Hawkins

Sorti le 19 août 2015

Nathan, un adolescent particulièrement doué pour les mathématiques, l’est un peu moins pour les relations humaines. Diagnostiqué très jeune d’autisme, ce jeune anglais est incapable de tisser des liens sociaux ou d’exprimer ses sentiments, surtout envers sa mère. Nathan se lie cependant d’amitié avec son professeur, Mr Humpreys, qui va l’inscrire aux Olympiades Internationales de Mathématiques. Entre voyages et rencontres, Nathan va s’ouvrir au monde et aux autres.

Le réalisateur Morgan Matthews, habitué au milieu du documentaire, signe ici son premier long métrage. Déjà intéressé par les compétitions hors du commun, il a réalisé une trilogie de films documentaires sur le sujet. Beautiful Young Minds, récompensé en 2008 de l’Award du meilleur documentaire au BAFTA TV, suivait des jeunes Anglais se préparant aux Olympiades Internationales de Mathématiques. Le personnage de Nathan est ainsi né, inspiré par un des élèves atteint d’un trouble cognitif qui lui facilite la logique mathématique.

Asa Butterfield, incarne le role de Nathan avec brio. Morgan Matthews cherchait un acteur capable d’exprimer tout un panel d’émotions sans parler. C’est chose faite avec Asa Butterfield, qui parvient à donner vie à ce personnage autiste pour qui les émotions sont des expériences trop irrationnelles, contrairement aux mathématiques.

Son professeur, Mr Humphreys, incarné par Rafe Spall, adepte des comédies britanniques tels que Mariage à l’Anglaise ou Shaun of the Dead, tentera tout au long du film de brusquer Nathan par l’humour et le sarcasme, notions difficiles à cerner pour le jeune autiste. Mr Humphreys, atteint de sclérose en plaques, se rapproche de Nathan par sa solitude et son incapacité à tisser des liens affectifs, anticipant la dégénérescence de sa maladie. Il noue tout de même une amitié avec Julie, la mère de Nathan, incarnée par Sally Hawkins, récompensée à maintes reprises pour sa bonne humeur dans le film britannique Be Happy. L’actrice interprète ici un personnage rongé par l’incompatibilité émotionnelle qui existe entre elle et son fils.

Notre bande d’estropiés émotifs devra apprendre à lâcher prise et à exprimer ses sentiments et ses peurs. C’est ici qu’entre en scène Zhang Mei, une jeune chinoise que Nathan va rencontrer lors des sélections pour les Olympiades à Taipei. Elle arrivera à sortir Nathan de sa routine autistique et à lui faire découvrir de nouvelles émotions. Le pitch du film peut paraître banal mais on a tout simplement affaire à l’histoire d’un jeune garçon qui apprend à aimer. À aimer autre chose que les mathématiques et leur beauté (notion esthétique importante dans la culture chinoise). Parce que le monde de Nathan est beau et qu’il nous est magnifiquement porté à l’écran.

Chacun des personnages, à sa manière, réussit à nous toucher, à nous faire rire, à nous faire pleurer, et font du Monde de Nathan un film réussi, comme les Anglais savent si bien faire.

Alexandra Le Seigneur
A propos Alexandra Le Seigneur 12 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.