Brabançonne en clôture du Festival des Films du Monde de Montréal

Décidemment, le Festival des Films du Monde de Montréal aura un accent très belge cette année. De fait, après les sélections de Terug naar morgen de Lukas Bossuyt et Trouw met mij! de Kadir Balci, c’est Brabançonne qui a été choisi la nuit dernière pour clôturer le festival québécois le 7 septembre prochain. Une consécration pour le cinéma belge et plus particulièrement flamand puisque outre les films précités, ce ne sont pas moins de cinq courts métrages flamands (Empire, Nkosi Coiffure, Olav, The Soul is Wandering, Dissonant) qui ont aussi été sélectionnés.

Pour rappel, la comédie musicale de Vincent Bal met en scène la rivalité entre deux fanfares, l’harmonie flamande Sainte-Cécile et l’harmonie wallonne En Avant, qui sont toutes deux sélectionnées pour représenter la Belgique à la grande finale européenne. Mais quand le soliste de Sainte-Cécile s’éteint brusquement sur le podium, Elke, la fille du chef d’orchestre flamand, a une idée pour sauver la finale : se payer les services d’Hugues, le fabuleux trompettiste de leur concurrent wallon.

Le Festival des Films du Monde de Montréal se tiendra du 27 août au 7 septembre dans trois cinémas situés non loin de la Place des Arts, au coeur du quartier des spectacles.

 

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 856 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.