Finaliste n°1 du Concours Circuit 2018 : Glauque, la nouvelle sensation du rap belge francophone

Finaliste du Concours-Circuit 2018, Glauque nous plonge dans un univers rap tendu et électrisant. On se sent directement pris aux tripes par cette fusion originale de rap et de musique électro, dans un genre très particulier. Avec une puissante rythmique électronique et des textes forts et poétiques, les titres Plane et Robot provoquent à la fois un sentiment de malaise chez l’auditeur, mais aussi une envie de révolte et même une sensation teintée de… glauque. Forcément. Impossible de ne pas être sensible à cette énergie électro et aux phrasés percutants qui pilonnent leur froide réalité. Le groupe se  produit en live dans une configuration atypique avec un groupe au complet (musicos et Vocals) plutôt qu’un line-up classique de rap, avec DJ, MC et backing. Glauque est assurément un groupe très original et une – nouvelle – belle promesse pour l’avenir du rap francophone belge.


Entretien avec Lucas, un des membres de Glauque.

Simple question pour commencer : pourquoi Glauque comme nom de groupe ?

On a voulu être original, en accord avec le projet, et trouver un nom qui marque bien les esprits, ce qui n’est pas facile. Mon colocataire, Baptiste, m’avait offert un livre sur les nuances de couleur, et là j’ai appris que le mot glauque, avant d’être l’adjectif qu’on connaît tous, était… une couleur*. On a trouvé ça intéressant car ça jouait sur le double sens du mot, et comme notre musique est basée sur des textes forts, Glauque représente à la fois le côté répulsif, mais propose aussi une autre signification via la couleur.

Qui fait partie de Glauque ?

Nous sommes 5 membres : Lucas (instru), Louis (chanteur), Baptiste (instru), Aadriejan (instru) et Aaron (chanteur). On s‘est rencontrés via nos études à Namur. Baptiste et moi, on a fait un master en piano classique. Baptiste a enchaîné avec des études en production musicale, comme Aadriejan, et les deux chanteurs, Louis et Aaron étudient sciences po’ à Louvain-la-Neuve.

Comment définirais-tu votre style ? Vous êtes un groupe de rap ? 

Notre volonté est de faire se rencontrer différentes influences. A la base, on n’écoutait pas beaucoup de rap, en tous cas francophone. Les influences sont diverses et viennent de musiques électroniques, mais du rock aussi ! On voulait justement éviter de réaliser des productions rap francophone comme celles qu’on entend actuellement. On a voulu centrer le projet plus du côté de la musique électronique. Chaque membre a un bagage assez différent qui va du rock jusqu’au classique vu notre parcours. On voulait aussi jouer avec nos instruments sur scène, dans une configuration différente de celle du rap. 

Glauque, ça a commencé comment ? 

En fait, le projet a été créé par mon frère et Aadriejan. Après un premier concert début 2018, moi, Araron et Baptiste, nous avons rejoint le projet qui a pris la forme du groupe tel qu’il existe aujourd’hui. Avant de participer au Concours-Circuit, on a seulement joué deux autres concerts, ensuite on s’est tout simplement inscrits ! On a aussi été lauréat aux beautés soniques à Namur. (www.beautessoniques.be). 

Vous avez déjà produit un disque, ou un EP, un single… ?

Pour participer au Concours Circuit, on a travaillé sur plusieurs maquettes. L’idée, c’est d’attendre la fin du concours puis on prendra le temps de réfléchir à l’avenir du groupe. On va sortir notre premier titre et le clip qui l’accompagne le 7 décembre, la veille du concours. Il s’agira du titre Robot. On a réalisé le clip nous-mêmes. Et … on avisera pour la suite.

Qu’espérez-vous du Concours Circuit ?

On est déjà très contents d’être arrivés en finale. On connaît bien le concours en tant que spectateur, car pas mal de nos amis y ont joué. Le concours nous apporte beaucoup de visibilité. Et puis nous savons que le jury est actif dans des secteurs divers comme la presse, la production, etc. La particularité de ce concours, c’est qu’il y a plusieurs prix et que le jury récompensera presque tout le monde, il n’y aura pas vraiment de perdant… On espère que tout se passera au mieux mais pour nous, le Concours Circuit n’est pas une finalité en soi. Nous avons déjà la chance d’y participer et de jouer dans une belle salle et on compte bien en profiter !

Vous jouez ensemble depuis peu… Comment avez-vous trouvé les réactions du public quand vous jouez en live ?

Au début, on a pu compter sur nos amis qui sont venus pour nous soutenir, puis par la suite on a été surpris d’avoir autant de retours positifs. La force de ce concours, c’est de pouvoir médiatiser les groupes, et de nous faire rencontrer un public plus large. Cette année, il y a beaucoup de projets très différents musicalement. C’est vraiment très éclectique.

Après le Concours Circuit, vous avez déjà des projets dans vos cartons ? 

Grâce au concours et avant même la finale de samedi, on a reçu beaucoup de propositions, et on entamera une série de concerts en décembre et en janvier, ce qui va nous permettre de poursuivre sur notre lancée, de continuer à écrire et composer, de tester certaines chansons en live. 


Liens du groupe :

Vimeo : https://vimeo.com/282276148

Facebook : https://www.facebook.com/glauqueband

Instagram : https://www.instagram.com/glauque.band/

Liens vers le Concours Circuit :

https://www.facebook.com/courtCircuitasbl/

https://twitter.com/Court_Circuit

https://www.instagram.com/courtCircuit_/

https://www.youtube.com/user/asblcourtCircuit