Félix Roulin – du 7 mai au 11 novembre 2018, Domaine du Château de Seneffe

Le parc du Domaine du château de Seneffe accueille dans son cadre verdoyant pour une exposition temporaire, depuis le 7 mai jusqu’au 11 novembre 2018, les sculptures monumentales de Félix Roulin.

Félix Roulin n’aurait pu rêver meilleur endroit pour présenter ses œuvres tant cet écrin de verdure a permis de disposer ses sculptures de telle manière qu’elles se fondent dans le décor ou rehaussent d’intérêt certaines parties du parc. Des structures en totale opposition avec le cadre dans lequel elles sont présentées : la nature face au métal. Le métal emprisonnant des humains. Ces sculptures sont monumentales et c’est pour cette raison que le plein air leur convient. Félix Roulin utilise du bronze mêlé d’acier Corten pour les plus anciennes – reconnaissables parce que l’oxydation donne une couleur rouille à cet acier avec le temps – et pour les plus récentes, dont une partie est placée dans la cour d’honneur du château, il mêle le bronze et l’acier inoxydable. Ces matériaux s’érigent en colonnes enfermant des corps de femmes dont certaines parties seulement apparaissent comme si on avait cassé des morceaux de la colonne pour les libérer. D’autres sculptures racontent des épisodes tout droit sortis de l’Antiquité ou simplement une histoire qui a influencé l’artiste. Celui-ci, après avoir fait un dessin préparatoire et différentes maquettes, s’occupe lui-même à couler le métal dans son immense atelier. Toujours en quête d’inspiration et de découvertes, Félix Roulin n’en a pas fini de nous étonner.

Si vous n’avez rien de prévu et que vous cherchez quelque chose à faire durant un après-midi ensoleillé, c’est le moment d’aller traîner vos guêtres du côté de Seneffe. L’occasion, en plus de prendre un bon bol d’air frais, de se promener dans un domaine qui porte un petit air de Versailles dans son château et surtout ses jardins où il fait bon flâner à travers ses diverses étendues pour découvrir une nouvelle sculpture de Félix Roulin au détour d’un chemin. Hé psssst! L’entrée du parc est gratuite… ce qui ne gâche rien!

Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 231 Articles
Journaliste - Responsable littérature du Suricate Magazine