Cabaret à l’Aula Magna de Louvain-la-Neuve

Livret de Joe Masteroff, musique de John Kander, paroles de Fred Ebb, mise en scène de Michel Kacenelenbogen, avec Taïla Onraedt, Steve Beirnaert, Baptiste Blampain, Guy Pion, Delphine Gardin, Daphné D’Heur, Nitya Fierens, Jolijn Antonissen, Léonor Bailleul, Antoine Guillaume, Steven Colombeen, Damien Locqueneux, Bruno Mullenaerts, Floriane Jamar, Anthony Sourdeau, Sarah Delforge

Du 3 au 8 mars 2015 à 20h30 à l’Aula Magna de Louvain-la-Neuve

Du 3 au 8 mars, l’Aula Magna se transforme en cabaret berlinois des années 30. Sur scène pendant plus de deux heures, c’est l’histoire de Cliff Bradshaw, un jeune Américain fraîchement débarqué en quête d’un sujet pour son nouveau roman, qui se déroule devant nos yeux. En recherche d’inspiration, il découvre le Kit Kat Club, une sulfureuse boîte de nuit où se produit la sensuelle Sally Bowles. Autour d’elle, l’extravagant maître de cérémonie Emcee et sa bande de boys and girls singent et parodient le beau monde : ils sont les rois du show, du divertissement et de la provocation. Au Kit Kat Club, tout est permis pour profiter des folles nuits berlinoises des années 30 ! Mais même à l’abri dans cette enclave de liberté, la montée du nazisme se fait sentir…

Entre sensualité et clandestinité, romantisme et émotions, la comédie musicale Cabaret réussit à nous plonger sans difficultés dans l’ambiance des music-halls de l’époque. Sur scène, une quinzaine de chanteurs, acteurs et danseurs nous épatent par leurs vocalises, leurs chorégraphies dynamiques signées Thierry Smits, la mise en scène imaginée par Michel Kacenelenbogen, sans oublier l’orchestre dirigé d’une main de maître par Pascal Charpentier. Preuve que la culture du cabaret peut aussi exister en dehors de Broadway et de Londres !

Tantôt en allemand, en français ou en anglais, les acteurs multi-casquettes chantent avec entrain « Willkommen, Bienvenue, Welcome ! », et on aime ça ! Mention spéciale pour l’interprétation de Sally Bowles par Taïla Onraed qui se montre à la fois drôle, émouvante et dont la voix est impressionnante à plusieurs reprises. Petit coup de cœur également pour le duo Guy Pion (Monsieur Schultz) et Delphine Gardun (Madame Schneider) autour de la chanson de l’ananas. Kitschissime à souhait mais émouvant au possible ! En bref, si vous aimez les paillettes, le chant, la danse et les histoires d’amour, courez voir Cabaret à Louvain-la-Neuve.

Annabelle Duaut
A propos Annabelle Duaut 17 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.