AqME à fait vibrer l’Entrepôt d’Arlon

 

Ce samedi 16 mai, nombreux étaient les fans d’AqME aux portes de l’Entrepôt, lieu devenu incontournable dans la région arlonaise.

_DSC2994

Le groupe mené par Vincent Peignart-Mancini venait présenter Dévisager Dieu, leur dernier album (voir la chronique ici) dont Vincent nous avait parlé il y a quelques mois dans une interview exclusive. (à lire en cliquant ici)

_DSC4069

C’est bien entendu le premier album avec Vincent, mais les fans d’AqME le connaissent à présent bien puisqu’il assure au micro depuis la tournée qui a suivit l’album Epithète, dominion, épitaphe sorti en 2012.

Ce soir, il y a bien un nouveau visage pourtant. Celui de Julien Peignart-Mancini (et oui, le frère jumeau de Vincent), qui remplace Charlotte à la basse puisque celle-ci attend un heureux évènement.

_DSC4223

(Pour ceux et celles qui ne connaîtraient pas encore Julien, je vous invite à lire son interview dans laquelle il nous parle de son émission JUL Et DIM qu’il anime avec Dimitri Leroy en cliqant ici. En attendant, allez voir leur page Facebook et leurs vidéos hilarantes en cliquant ici)

_DSC3402

Pendant le soundcheck, l’ambiance est déjà électrique et tous les fans sont très impatients d’en découdre. Le groupe fait son entrée et ouvre le bal avec Avant le jour, premier extrait de ce nouvel album Dévisager Dieu. Le moins que l’on puisse dire dès le début, c’est que les frères Mancini savent y faire quand il s’agit de mettre l’ambiance.

_DSC3233

La présence de Julien sur scène et sa complicité avec Vincent et les autres membres renforce la bonne humeur ambiante. Le public est conquit dès le début avec ce morceaux qui donne la patate dès les premières minutes du concert.

_DSC3067

S’ensuivent Lourd Sacrifice avec son intro menée par un Etienne Sarthou en grande forme qui tabasse ses fûts comme jamais et Au-delà de l’ombre, autre chef-d’oeuvre du dernier opus.

_DSC4090

Le public passe visiblement un très bon moment et Vincent n’en fini pas de déguster Orval et autre bières que lui propose les fans devant la scène.

_DSC3329

Retour en arrière avec Blasphème et le Culte du rien, extraits de l’album En l’honneur de Jupiter. Le rouge et le noir rappelle les débuts du groupe et bien des souvenirs à certains. C’est aussi un titre qui permet un peu de respirer avant de reprendre avec Ce que nous sommes et cette rythmique syncopée qui rend le public complètement dingue!

_DSC3958

Mais il y a aussi un moment de répit dans ce titre. Un moment pendant lequel Vincent demande à la foule de s’assoir. On vit là un moment intense de communion entre le public et la bande des quatre. La tension remonte peu à peu et tous se redressent pour hurler les paroles de concert avec le groupe.

_DSC2969

Et tant que le public est chaud, nos amis en remettent une couche avec Enfants de Dieu, un titre superbe de par ce texte de Vincent mais aussi le jeu de Julien Hekking qui apporte vraiment une couleur très intéressante dans le son d’AqME.

_DSC3575

L’ambiance est à son comble. C’est le moment de proposer un circle pit! Et pour ce faire, Luxe assassin semble le titre parfait! Le public s’adonne avec joie à ce joyeux bordel. Chacun y va de sa bousculade et de son coup de coude dans les côtes. Bref, la gaieté est au rendez-vous.

_DSC3215

Mais après tant de grossièretés verbales, il était temps de parler d’un sujet qui touche tout le monde avec Pornographie, l’un des titres phares d’AqME. Impossible de résister au micro tendu par Vincent, le public chante ces paroles qu’il connait depuis plus de dix ans maintenant.

_DSC2900

On termine le set par Superstar, un groove lent qui rappelle un peu celui de Korn.

_DSC4117

Mais le public en veut plus et le fait savoir. Revoici donc nos quatre hommes qui reprennent leurs instruments pour jouer Macabre Moderne, un titre dans lequel Etienne se fait plaisir à la double pédale et Julien Hekking nous sert des riffs criards.

_DSC3897

Tout le monde en a eut pour son argent. AqME a assuré comme jamais. Généreux et entiers, ces musiciens dont le talent n’est plus à prouver ont su, une fois de plus, montrer qu’ils restent un  groupe incontournable de la scène metal en France.

_DSC4270

Une soirée qui restera gravée dans les mémoires des arlonais.

_DSC4254

Envie de les voir lors d’un prochain concert? Visitez leur site en cliquant ici.

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 484 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

1 Rétrolien / Ping

  1. Rencontre avec Julien Peignart-Mancini pour nous parler de JUL & DIM • Le Suricate Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.