Apocalyptic Bombs de Dr Voy

Dr Voy commence bien la rentrée avec son 5e album. Apocalyptic Bombs est une belle révélation aux notes à la fois suaves et rebelles, marquant l’authenticité du groupe.

Cet opus, on l’attendait depuis longtemps. Toujours dans le même registre que ses précédents albums, dont le dernier « Crazy » est apparu en 2015, le groupe nous en envoie plein les oreilles avec un rythme catchy inlassablement Rock’n Roll. Cet album est une véritable bombe. Dans de nombreux morceaux, la Californie des années 60 vient en tête. Plus nuancé avec des variations entre temps forts et temps faibles, l’album laisse le temps de savourer l’ambiance et l’histoire qui se dégagent de chaque son, la mélodie s’empreignant dans l’air sans aucune difficulté guidée par la voix rocailleuse de Jeff Voy, chanteur et guitariste du groupe.

Nous pourrions les appeler « les Magic 4 » car Reg, Rod, Jeff et Vince, c’est avant tout une belle histoire d’amitié nourrie par l’amour inconditionnel du Rock qui transparait dans le design de la pochette, chef d’œuvre miniature, réalisée par Daniel Pelletti. L’identité visuelle de cet album a été traduite par des couleurs chaudes, comme le rouge rappelant la passion de Dr Voy pour la musique. Egalement accompagnées par des tons plus froids exprimant le côté punchy, on ressent à travers cette pochette, toute l’énergie qui émane de ce nouvel album.

Sur fond de Rock pur, les voix de Célia Crokaert et d’Elodie Collin viennent ponctuer certains titres de sensualité et de douceur tandis qu’un mini Voy, Nicola Di Terlizzi – qui n’est autre que le fiston de Vince Voy (guitare et chœur) – fait ses premiers pas dans les morceaux Stars Light et Flower And Her Sister. Autre invité surprise : Winston McAnuff. Après son passage dans le second album « Kill the Angel », le chanteur jamaïcain et proche ami du groupe est de retour, accompagnant Dr Voy dans le succès de ce cinquième opus.

Si Apocalyptique Bombs, sorti le 10 Septembre, est l’album qui fait exploser les basses, on attend impatiemment la suite du triomphe de Dr Voy depuis notre vieille Cadillac, les cheveux au vent.

Raphaëlle McAngus
A propos Raphaëlle McAngus 49 Articles
Journaliste du Suricate Magazine